Le journal des Outre-mers. Vives tensions en Nouvelle-Calédonie autour de la vente d'une usine de nickel à un consortium

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans le Pacifique, des violences ont éclaté cette semaine dans l’archipel calédonien, avec des barrages routiers et des contre-barrages au sujet de la reprise par un consortium de l'usine de nickel du groupe Vale.  

En Nouvelle-Calédonie, la vente d’une usine de nickel à un consortium calédonien et international a provoqué de vives tensions dans l’archipel. Opposant les anti-indépendantistes, favorables au projet, aux indépendantistes. Ces derniers dénoncent un pillage des ressources naturelles de leur territoire, qui concentre 25% des réserves mondiales de nickel. Toute la semaine, des barrages et contre-barrages ont été érigés sur les routes, provoquant, entre autres, le blocage de l’approvisionnement des stations-services. Reportage de Marguerite Poigoune.

Une nouvelle manifestation "pacifique" a réuni samedi 12 décembre à Nouméa, quelque 23.000 personnes selon les forces de l'ordre, 30.000 selon les organisateurs, pour dire "stop aux blocages" et réclamer la "liberté de circuler". 

Reprise de l'épidémie de Covid en Guyane  

En Guyane, les autorités locales appellent la population à la prudence, alors que les chiffres du coronavirus repartent à la hausse. Une deuxième vague d’épidémie n’est pas impossible dans ce département français d’Amérique. Les réactions de quelques Guyanais recueillies sur le marché de Saint-Laurent-du-Maroni par Vanessa Etienne, Guyane la 1ere. 

À Mayotte, le théâtre s’invite dans les écoles

Du théatre dans les écoles grâce à un projet pédagogique porté par la ville de Mamoudzou. Six semaines d’atelier dans cinq écoles de la commune. Avec une dernière représentation cette semaine, à l’école primaire Kawéni Poste. Thème de la pièce : les contrôles policiers dans cet archipel de l’océan Indien, terre d’immigration clandestine. Chafanti Ali Baco, Mayotte la 1ere. 

Statues et noms de rues : Emmanuel Macron veut rendre hommage à des personnalités ultramarines issues de l'immigration 

Plusieurs Ultramarins apparaissent dans les premiers noms sortis de la liste des personnalités issues de l’immigration, et à qui Emmanuel Macron souhaite rendre hommage.

Parmi eux, Henri Salvador, le chanteur d’origine guyanaise, Jackson Richardson, le handballeur réunionnais, et le tirailleur kanak, Sayeng Wahena. Côté femmes, sans doute aussi, l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, ainsi que les comédiennes et chanteuses martiniquaises Jenny Alpha et Darling Legitimus. "300 à 500 noms" de personnalités issues de l’immigration ou de la diversité seront sélectionnés d’ici mars. 

Vous êtes à nouveau en ligne