Le journal des Outre-mers. Nouvelle-Calédonie, un seizième gouvernement mais sans président

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans le Pacifique sud, la Nouvelle-Calédonie a désormais son seizième gouvernement. Mais toujours pas d'accord pour la présidence. C’est la seconde fois que les institutions calédoniennes connaissent ce scénario de blocage.

En Nouvelle-Calédonie, dans cette collectivité à statut particulier, le gouvernement collégial est élu par le Congrès pour une durée de 5 ans. Les 11 membres de cet exécutif ont été désignés jeudi au scrutin de liste à la représentation proportionnelle. Mais aucune majorité ne s’est dégagée pour un président. Les forces politiques n’arrivent pas à se mettre d’accord autour d’un nom, Thierry Santa.

La situation semble donc pour l’instant sans issue. Il serait pourtant souhaitable qu’un consensus "à l’océanienne" arrive à débloquer le verrou, c’est en tout cas l’avis de l’universitaire Patrice Jean, analyste de la vie politique calédonienne Interrogé par Charlotte Mestre, Nouvelle-Calédonie la 1ère. 

Les membres du gouvernement sont de nouveau convoqués d’ici 15 jours pour élire le président. Délai écourté si les forces politiques représentées au congrès trouvent un accord entre temps. C’est la seconde fois que les institutions calédoniennes connaissent ce scénario de blocage. En 2017, il avait duré trois mois.

La Guadeloupe rend hommage aux sauveteurs de la SNSM décédés aux Sables d'Olonne

L’ensemble de la nation a rendu jeudi 13 juin un dernier hommage aux trois sauveteurs en mer décédés lors d’une intervention aux Sables d’Olonne le 3 juin dernier. La  SNSM Guadeloupe s’est elle aussi mobilisée. A Pointe-à-Pitre, les trois navettes de la société et l’ensemble des équipes étaient sur le pont pour saluer le sacrifice de leurs collègues. Denis Brudet, délégué départemental de la société nationale de sauvetage en mer au micro Guadeloupe la 1ère d’Eric  Stimpfling.

À La Réunion, de nouvelles règles pour observer les baleines

Les nouvelles règles pour observer les baleines en bateau ont été dévoilées à La Réunion. L’observation se fera l’après-midi. Et il y aura moins de bateaux pour ne pas déranger la quiétude des cétacés. Des mesures nécessaires pour réglementer le "whale watching", activité qui participe à l’économie réunionnaise. Réunion la 1ère, Johanne Adamadorassy.

Vous êtes à nouveau en ligne