Le journal des Outre-mers. Le coup de gueule d’habitants de la Guadeloupe envahis par les algues sargasses

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C’est un problème récurrent aux Antilles : l’invasion du littoral par les sargasses, ces algues brunes qui libèrent une forte odeur et provoquent des malaises quand elles se décomposent.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis plusieurs années, des communes de la Guadeloupe et de la Martinique organisent le nettoyage de leurs côtes. Leurs plages, leur littoral, sont envahis par ces algues pestilentielles, les sargasses. Mercredi 24 juin, des habitants de Saint-Anne, en Guadeloupe ont manifesté devant leur mairie, car leurs maisons se trouvent à proximité d’un lieu de stockage des sargasses. Venise et Lucienne témoignent au micro de Rémi Senneville, Guadeloupe la 1ère.

La Guyane compte un nouvel hôpital depuis ce week-end

Une structure temporaire d’une capacité de 20 lits installée dans l’enceinte du centre hospitalier de Cayenne. Elle comprend notamment un bloc chirurgical, et une unité de réanimation.L’objectif est d’alléger la charge de l’hôpital soumis à une pression forte alors que l’épidémie de coronavirus est toujours en progression dans le département.

Par ailleurs la préfecture a décidé la fermeture des bars et restaurants sur tout le territoire, le confinement ciblé d'une vingtaine de nouveaux quartiers fortement touchés, ainsi que le durcissement du couvre-feu.  

À la Réunion, nouvelle étape de déconfinement ce lundi 29 juin, avec la réouverture des piscines

Uniquement quelques piscines vont rouvir, et avec un nombre restreint de nageurs. Reportage à la piscine de Trois-Mares à Tampon dans le sud de l’île. Suzette Emma, Réunion la 1ère.

Un chantier titanesque a débuté en 2006 à Nouméa sur la cathédrale Saint-Joseph

Il s'agit des travaux de conservation de la cathédrale Saint-Joseph de Nouméa. Après le changement de la toiture, les ouvriers s’attaquent au soubassement de l’édifice. Le chantier pourrait se terminer à la fin du mois. Un budget de 260 millions de francs pacifiques, c’est un peu plus de 2 millions d’euros. Cédric Wakahugnème, Nouvelle Calédonie la 1ère.

Vous êtes à nouveau en ligne