Le journal des Outre-mers. Enquête sur le chlordécone : fin des auditions en Martinique et en Guadeloupe

La commission d'enquête parlementaire sur le chlordécone achève ce samedi 21 septembre un marathon d'auditions en Martinique puis en Guadeloupe. Il s'agit de faire le point sur l'utilisation de ce pesticide dans les plantations de bananes, et sur la responsabilité de l'État.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le chlordécone est un pesticide toxique pour l'homme qui a été utilisé dans les Antilles françaises entre 1972 et 1993 sous les noms commerciaux de Képone et Curlone, pour lutter contre le charançon du bananier.

Un désastre environnemental et sanitaire

Toute cette semaine en Martinique et en Guadeloupe, se sont tenues les auditions de la commission d'enquête parlementaire sur le chlordécone. Tous les acteurs du dossier ont été questionnés : collectivités territoriales, associations civiles, agriculteurs, pêcheurs, professionnels de santé, services de l'État, et même anciens fabriquants de Curlone.

Objectif : faire le point sur l'utilisation de ce pesticide dans les plantations de bananes, et sur la responsabilité de l'État. Interdit dans l’Hexagone en 1990. Interdit dès 1976 aux États-Unis, ce pesticide resta utilisé malgré tout, grâce à des dérogations, jusqu'en 1993 aux Antilles, par les producteurs de bananes pour lutter contre le charançon dans les plantations. Sur ces îles françaises, le chlordécone est accusé d’avoir généré un désastre environnemental et sanitaire. Serge Letchimy, est le président de la commission parlementaire au micro de Jean-Baptiste Anatole, de Martinique la 1ère. 

Dans l'océan Indien les Makis, petits lémuriens de Mayotte sont-ils en danger ?

La réponse est oui, si l’on s’en tient au dernier recensement de l’espèce. Un primatologue a constaté un décroissement rapide de la population de lémuriens sur l’île en raison de la réduction des surfaces de forêt. Un reportage de Mayotte la 1ère, signé Aurélien Février.

Climat : mobilisation mondiale

Vendredi, une grève mondiale pour le climat a été lancée à l'appel de la jeune suédoise écologiste Greta Thunberg. Près de 5 000 évènements ont eu lieu dans le monde. Les départements d'outre-mer, particulièrement exposés au changement climatique, se sont également mobilisés.

En Nouvelle-Calédonie par exemple, 200 élèves et représentants d’associations se sont rassemblés devant l’hôtel du gouvernement dans la capitale Nouméa.Un reportage d'Alix Madec, NC la 1ère.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne