Euro 2016, J-3 : Griezmann et les Bleus ont des fourmis dans les jambes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jour 2, à J-3 de France-Roumanie, le match d'ouverture. Au programme, Antoine Griezmann, impatient. Des nouvelles de la Suisse, troisième adversaire des Français en phase de groupe de la compétition. Et comme dans chaque Journal de l'Euro, un zoom : aujourd'hui, les stars attendues.

■ L'équipe de France termine sa préparation à Clairefontaine

Il reste un peu plus de trois jours avant que les Bleus ne lancent cet Euro à domicile. La mission pour le staff tricolore en ces dernières heures, peaufiner les fameux "derniers petits réglages", soigner les petits bobos, éviter les blessures, favoriser la récupération et les entrainements légers. Sans oublier les fameux casse-têtes pour désigner les onze titulaires.

Kanté plutôt que Cabaye, Payet dès le coup d'envoi avec Griezmann et Giroud. Telles étaient les dernières tendances si on écoute les spécialistes et si on lit les déclarations du sélectionneur entre les lignes.

 

Antoine Griezmann justement, l'une des têtes d'affiche de cet Euro, l'un des meilleurs joueurs français de la saison, si ce n'est le meilleur, était hier en conférence de presse à Clairefontaine. L'attaquant de l'Atletico Madrid est impatient que ça commence. "On attend beaucoup de nous mais on a très hâte ! On a tous envie de se donner à fond, qu'on nous lache au Stade de France pour pouvoir courrir."

Antoine Griezmann : "On a très hâte que ça commence"
--'--
--'--
 Antoine Griezmann fait partie des joueurs les plus convoités en Europe, et des Bleus qui pourraient changer de club cet été. Le latéral gauche Patrice Evra, 35 ans, a lui prolongé hier avec la Juventus Turin pour une saison supplémentaire. Le club turinois a notamment évoqué "la classe et l'expérience" et "l'extraordinaire charisme" d'Evra.

■ Les adversaires de Bleus : les Français affronteront la Roumanie, l'Albanie, puis la Suisse

La Suisse sera le troisième et dernier adversaire de l'équipe de France en phase de groupe, le dimanche 19 juin à Lille. Les Suisses, sans doute un peu profil bas, helvètes underground, après la claque infligée à la Coupe du Monde 2014 par les Bleus, le score : 5-2.

 

L'équipe est installés à Juvignac, près de Montpellier. Et le président de l'Association suisse de football, Peter Gilliéron, n'a pas l'air trop stressé pour le moment. "On a une pression excellente. On a vu le gazon, il est excellent. On se sent bien pour le moment."  

Peter Gilliéron, fédération suisse de football : "on a vu le gazon,il est excellent"
--'--
--'--
La Suisse, malgré quelques beaux matchs dans les compétitions internationales, n'a jamais franchi le premier tour d'un Euro. 

■ Les stars attendues de la compétition

Tous les quatre ans, l’Euro, c’est LE rendez-vous des candidats au Ballon d’Or. Et à ce petit jeu-là, Cristiano Ronaldo est le plus attendu. Après avoir remporté la 11e Ligue des champions du Real Madrid, un bon Euro avec le Portugal ferait de lui le grand favori. Même équation pour le Gallois du Real, Gareth Bale. Ou le français Antoine Griezmann, chouchou du public, mais finaliste malheureux de la Coupe d’Europe avec le rival madrilène de l’Atlético.

Parmi les figures de et Euro 2016, on retrouve aussi le géant suédois, Zlatan Ibrahimovic. Mais aussi le buteur polonais du Bayern Munich, Robert Lewandowski, ou encore le Slovaque de Naples, Marek Hamsik, et sa crête d'Iroquois. Sans oublier le grand gardien de la Mannschaft allemande, Manuel Neuer. Enfin, Eden Hazard et Wayne Ronney espèrent porter – enfin – leurs pays, la Belgique et l’Angleterre, vers les sommets…

 

Pour terminer, deux résultats de matchs de préparation pour deux équipes en lice dans cet Euro. Lundi soir, l'Italie a battu la Finlande 2-0, et la Pologne a fait match nul 0-0 contre la Lituanie.