Un nouveau plan social d'envergure dans la filière automobile

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les déboires des constructeurs automobiles font aussi le malheur des équipementiers.

Après
l'usine Continental de Clairoix, une deuxième grosse usine de pneumatique,
elle aussi située en Picardie, va fermer. Celle de l'américain Goodyear
d'Amiens-Nord. 1173 postes sont menacés. L'annonce de la direction ce matin
lors d'un comité central d'entreprise intervient après cinq années de bras de
fer avec les syndicats. Ces derniers ont systématiquement combattu les plans
sociaux. Pour le directeur général de Goodyear France, Henry Dumortier, la
fermeture est la seule solution restante.

Ce soir, le
ministre du Redressement productif appelle tout le monde à revenir autour de la
table des négociations : la direction de
Goodyear, les syndicats et l'ex- repreneur potentiel du site, la société Titan. La
CGT de Goodyear appelle à la grève le 12 février prochain.

Actualité sociale
encore avec la journée de grève dans la Fonction Publique pour les salaires et
contre les suppressions de poste.

Si l'on en croit
les chiffres du gouvernement, les syndicats ont peu mobilisé. L'appel à la
grève s'est traduit par un taux de gréviste de 6,6% dans la Fonction publique
d'Etat. 7,5% dans l'Hospitalière. 4,2% dans la Territoriale. Selon la CGT,
150.000 personnes ont manifesté dans l'ensemble du pays, dont 12 à 15.000 à
Paris. Une négociation salariale doit s'ouvrir le 7 février.

Des contrats à
durée indéterminée pour les intérimaires.

Les partenaires
sociaux vont entamer des négociations début mars sur le sujet. Cette idée de
CDI pour les intérimaires ne date pas d'hier. Elle est défendue de longue date
par le Prisme, le syndicat patronal du secteur. Elle a ensuite été reprise en
2011 par l'ancien ministre du travail Xavier Bertrand avant de resurgir en
début d'année dans la négociation sur la sécurisation de l'emploi. Ce contrat
pourrait être proposé à 5 ou 10% des intérimaires. Soit 25 mille à 50.000
personnes. Les précisons de François Roux, délégué général du Prisme.

Plusieurs
syndicats, qui n'ont pas signé l'accord sur la sécurisation de l'emploi,
émettent de fortes réserves sur ce CDI pour les intérimaires.

Deux résultats d'entreprise à
retenir ce soir :

Celui de LVMH qui signe un nouveau
record en 2012. Le numéro un mondial du luxe affiche un bénéfice net de 3,4
milliards d'euros, en hausse de 12%. Ses ventes ont progressé de 19%.

Et puis Areva. Le groupe français a
vu son chiffre d'affaire augmenter de 5,3% l'an dernier. Grâce à la hausse de
ses activités dans le nucléaire et dans les énergies renouvelables.

Comment les patrons
des moyennes et grandes  entreprises
perçoivent-ils les mesures Hollande?

C'est ce qu'a
cherché à savoir le cabinet d'expertise Denjean & associés. Entre
mi-novembre et mi-janvier, 200 dirigeants de sociétés ont été interrogés sur la
suppression des heures supplémentaires, l'alourdissement de l'ISF et de la
fiscalité des revenus du travail ou sur la mise en place du crédit d'impôt
compétitivité. Résultat : c'est l'inquiétude qui domine affirme Thierry
Denjean, président de ce cabinet d'expertise.

Les ménages
français ont moins consommé l'an dernier.

Les ventes ne se
sont pas effondrées. Loin de là, mais les dépenses en biens de consommation ont
reculé de 0,2% en moyenne selon les chiffres de l'Insee.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne