Un nouveau contrat pour Induct qui fabrique des véhicules automatiques

Après une présentation de sa navette automatique au Superbowl américain début février, les contrats se multiplient pour la société Induct

 

Sa navette électrique et automatique
va desservir l'hôpital du Mans à partir de septembre prochain. Objectif relier
l'hôpital à la station de tram à un kilomètre et demi de là. Cette voiture la
Cybergo a été présentée officiellement ce matin. 100 % électrique, sans pilote,
elle fonctionnera 24 heures sur 24 et peut transporter jusqu'à 11 passagers. Le
tout sans le moindre aménagement routier spécifique. C'est une entreprise
mayennaise basée à Laval qui a conçu et fabriqué ce véhicule révolutionnaire.
La phase industrielle va débuter en juin. En ce moment la société "Induct"
produit une Cybergo par semaine, elle emploie 40 personnes, mais d'ici la fin
de l'année, les salariés seront une centaine. Parmi les premiers clients, l'aéroport
de Francfort aura son Cybergo l'été prochain, des campus de Singapour et
Lausanne sont déjà équipés. Le parc de Dysneyworld en Floride procèdera à des
essais en mai...Les  explications techniques de Christophe Cairoli le responsable
d'Induct

 La Chine revoit en hausse ses objectifs de voitures
électriques et hybrides
 

Pékin veut mettre en circulation cinq millions de voitures
électriques ou hybrides d'ici à 2020
. Une nette accélération par rapport au
dernier objectif. En 2010 Pékin tablait sur un million de véhicules propres. Pour
ce faire les subventions à l'industrie automobile vont être augmentées. Le
gouvernement a prévu d'investir 12 milliards d'euros. A ce jour la voiture
électrique est loin d'être un succès en Chine. Selon les dernières données
officielles,  8368 voitures ont été
fabriquées l'an dernier et 8200 ont été vendues. Dont une très grande majorité
achetée par le gouvernement pour son programme pilote de taxis.

 

Vers une réforme des LBO

C'est ce qu'annonce François Hollande à l'occasion d'une
visite à l'entreprise Still Saxby qui fabrique des chariots élévateurs. Sa
production étant transférée en Italie les 255 salariés doivent être licenciés
en septembre prochain. Il veut limiter cette procédure aux seuls dirigeants et
salariés des entreprises. Ces LBO qui consistent à racheter une entreprise à
crédit par endettement sont très souvent utilisés par des groupes financiers
qui reprennent des entreprises à peu de frais. Ils imposent ensuite des
objectifs de rentabilité qui permettent de faire rembourser l'emprunt par
l'entreprise elle même. Pour simplifier l'entreprise paye pour se faire
racheter ....

 

Une bonne année 2011 pour le port de
Marseille
 

Le traffic a augmenté l'an dernier de 3 %
ce qui constitue un bon résultat. Il est principalement tiré par la très forte
progression du trafic de passagers, tant vers la Corse que vers les croisières
alors que les destinations internationales comme l'Algérie ou la Tunisie ont
ralenti. en baisse aussi les échanges liés à la sidérurgie ce qui tient
notamment à la fermeture partielle du site de Fos. 2012 se présente plutôt bien
selon Jean-Claude Terrier, le directeur général du port de Marseille-Fos. 

 La SNCF monte dans Kéolis  

La société ferroviaire va faire monter sa
participation à 70 % dans sa filiale spécialisée dans le transport public. En
fait la SNCF va racheter les parts des autres actionnaires qui détiennent
aujourd'hui un peu plus de 44 % du capital et un nouveau partenaire va faire un
investissement dans Kéolis qui représentera 30 % du capital. Et c'est le numéro
deux de la SNCF qui en prendra les rennes à partir de juin. Kéolis a réalisé
presque 4 milliards et demi d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier et un
bénéfice de 37 millions d'euros.

 Auchan rachète une chaine de magasins en
Hongrie
 

Le groupe nordiste de distribution détient
déjà 12 hypermarchés et onze galeries commerciales en Hongrie. La chaine Magyar
Hipermarket qu'il rachète compte 7 magasins et emploie 2 700 personnes. La
commission européenne a donné son feu vert à ce rachat aujourd'hui estimant que
la concurrence restait assez forte en Hongrie pour que les clients puissent
choisir leur fournisseur.

Vous êtes à nouveau en ligne