Un fonds pour les industries électriques et électroniques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un fonds d'investissement spécialisé pour les industries électroniques et électroniques

C'est la fédération professionnelle qui a pris cette initiative. Elle a engagé des négociations il y a deux ans avec la Caisse des dépôts, le Crédit agricole et les banques populaires. Le fonds, qui a été présenté aujourd'hui, est doté de 35 millions d'euros dans un premier temps. Ce sera un fonds patient, c'est à dire qu'il se donne entre cinq et sept ans pour avoir un retour sur investissement.

Pierre Gattaz le président de la fédération des industries électriques et électroniques, à l'origine de ce projet

Et puis la région Ile de France a lancé aujourd'hui un fonds de co-investissement destiné à soutenir les jeunes entreprises innovantes. Son objectif est d'aider les start ups à lever des fonds avec cet apport public venant pour moitié de la région et pour moitié de l'Union européenne. De son côté le Conseil régional de Poitou Charentes a officialisé aujourd'hui la création d'une banque régionale d'investissement pour les PME. Là aussi avec des fonds européens.

La France et la Belgique au chevet de Dexia

La banque franco belge, qui a été sauvée de la faillite il y a trois ans, connait de graves difficultés au point que l'on évoque maintenant ouvertement la possibilité d'un démantèlement. Dexia qui en France est spécialisé dans le financement à long terme des collectivités locales s'appuie sur un réseau d'agences mais seulement en Belgique. D'où des besoins importants en capitaux qu'elle ne peut trouver que sur les marchés financiers faute de financement interbancaire. La banque de France et la banque nationale de Belgique ont réaffirmé qu'elles apporteraient tout leur soutien à Dexia.

Opération de concentration dans l'industrie sucrière

Le groupe coopératif Cristal Union qui est plus connu sous sa marque Daddy va racheter la société groupe vermandoise pour près d'un milliard d'euros. Ensemble ils se classeront numéro cinq en Europe et numéro deux en France. Les deux entreprises qui emploient en tout plus de deux mille personnes en France assurent qu'il n'y aura aucun licenciement et aucune fermeture de site. Cette fusion doit encore recevoir le feu vert des autorités de la concurrence en France mais aussi en Allemagne.

Bénéfice en baisse pour Bonduelle

Le groupe d'agroalimentaire affiche un résultat en baisse de 48 % pour son dernier exercice à un peu plus de 30 millions d'euros. Le groupe en a profité pour présenter ses projets en Russie. Il a engagé des négociations avec le groupe coopératif Cecab pour reprendre ses actifs dans le pays et dans la CEI. Cecab exploite notamment sous les marques d'Aucy et Globus. Bonduelle est déjà le numéro un des légumes en conserve en Russie.

Une bonne année 2011 en perspective pour le secteur du bâtiment.

Le secteur profite à plein de la reprise économique du début d'année ce qui devrait stimuler l'activité jusqu'au milieu de l'année prochaine. En revanche la deuxième moitié de 2012 s'annonce très incertaine

Didier Ridoret le président de la fédération du bâtiment

Les prévisions moroses de Pôle emploi pour l'an prochain

Pôle emploi prévoit qu'il y aura 5 000 chômeurs de moins l'an prochain. Mais pour arriver à ce résultat modeste, son document de travail part de l'hypothèse que la croissance économique atteindra 1,7 %. Or on sait que ce ne sera pas le cas. Le FMI ne prévoit que 1,4 % de croissance l'an prochain et certains économistes attendent une croissance nulle. Les prévisions de Pôle emploi sont donc relativement optimistes. L'Unédic, qui verse les prestations aux chômeurs, a préféré retenir une hypothèse de croissance de 1,2 % seulement et, dans ces conditions, table sur 55 000 demandeurs d'emplois de plus.

Vous êtes à nouveau en ligne