Signature des tout premiers crédits d'impôt pour la compétitivité et l'emploi

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est l'arme déployée par le gouvernement pour rendre les entreprises plus compétitives.

La mesure a été adoptée fin
novembre, et elle ambitionne de faire baisser le coût du travail de 20
milliards d'euros d'ici à 2015. Concrètement, les entreprises ont le
droit à une baisse des cotisations sociales sur les petits et moyens salaires,
jusqu'à deux fois et demi le smic. Les PME qui bénéficient dès cette année le
dispositif auront une réduction de leur impôt en 2014, au titre de l'exercice

  1. Aujourd'hui, le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici
    s'est rendu à Clermont-Ferrand pour la signature des premiers accords de préfinancement. Reportage d'Emmanuel Moreau de France Bleu Auvergne.

Selon le gouvernement, le crédit impôt
compétitivité emploi devrait permettre la création de 300.000 nouveaux emploi
et d'augmenter la croissance d'un demi-point.

Nouveau plan de
départ volontaire chez Unilever France.

Le huitième depuis
2005 affirme l'intersyndicale. 152 postes, soit 12% des effectifs français, seraient
supprimés. Puis, en partie transférés aux Pays bas. Information non confirmée
par la direction pour le moment.

Et puis les
syndicats de Sanofi gagnent du temps.

Le plan de départ
volontaire,  900 postes d'ici à 2015 en
France, été retoqué par la cour d'appel de Paris.  Les procédures d'information-consultation vont devoir reprendre.

Free mobile devra
se débrouiller tout seul en 2018.

L'accord
d'itinérance signé entre Free mobile et Orange a du plomb dans l'aile. Dans un
avis rendu aujourd'hui, l'Autorité de la concurrence invite les deux opérateurs
à ne pas renouveler le contrat qui les lie après 2018. De quoi s'agit-il? Et
bien depuis son arrivée, Free mobile loue le réseau de son concurrent Orange
dans les zones où il ne possède pas d'infrastructure. Résultat : Free
mobile a pu attirer 5 millions de clients partout en France et rafler 8% du
marché en l'espace d'un an. Orange, lui, gagne
beaucoup d'argent, entre 500 et 700 millions d'euros par an (selon l'Arcep). Les autres
opérateurs, eux, rient jaune. Cette alliance 
disent-ils, les a mis en grande difficulté. SFR a même saisi la
Commission européenne. Aujourd'hui, l'autorité de la concurrence siffle donc la
fin de la partie. Pour son président, Bruno Lasserre, l'accord d'itinérance ne
peut être qu'une solution temporaire.

Free mobile devra
donc se débrouiller seul en 2018. S'il tient ses objectifs, l'opérateur devrait
couvrir 90% de la population à cette date.

La réforme de la
dépendance à nouveau sur les rails.

Attendue depuis la
canicule de 2003, la loi sur la prise en charge des personnes âgées en perte
d'autonomie devrait enfin voir le jour. Du moins d'ici la fin de l'année. Trois
rapports ont été remis aujourd'hui au premier ministre. Pour l'heure, ils n'évoquent ni
coût, ni financement. Les auteurs mettent l'accent sur la nécessité de la
prévention. L'un d'entre eux, Luc Broussy, préconise par exemple de mieux
utiliser la fiscalité pour adapter les logements des personnes âgées.

Luc Broussy, conseiller socialiste
du val d'Oise, auteur d'un des rapports sur la dépendance. Compte tenu de la
population vieillissante en France, il y a 350.000 emplois à créer à court
terme.

Récession confirmée
dans les pays du sud de l'Europe.

De quoi relancer le
débat sur les effets des politiques d'austérité lors du sommet de Bruxelles en
fin de semaine. En Italie, le produit intérieur brut s'est contracté de 0,9% au
dernier trimestre 2012. Au Portugal, il chute de 1,8%. Situation pire encore en
Grèce où la croissance est en recul de 5,7%.

 

Vous êtes à nouveau en ligne