Retraites chapeau pour un million de personnes

La polémique repart sur les retraites chapeau, après les déclarations de Nicolas Sarkozy et les révélations sur la retraite chapeau d'Henri Proglio. En tout, plus d'un million de personnes bénéficient d'une retraite chapeau en France

 Un million de bénéficiaires de retraites chapeau : c'est ce qui
ressort de l'enquête de l'Agence France Presse auprès de la fédération des
sociétés d'assurances. Loin de profiter à quelques rares dirigeants de grands groupes, le dispositif des retraites chapeau existe dans 11 000
entreprises. Si  plus d'un million de
personnes en profitent, la moitié n'ont droit qu'à deux mille euros par an. On
est loin des 742 000 euros d'Henri Proglio ou des 600 000 euros de Pierre
Richard, l'ancien patron de Dexia. Ces retraites chapeau sont exonérées de
charges patronales et de CSG et elles sont déductibles du résultat imposable de
l'entreprise et ce depuis la loi Fillon de 2003 sur les retraites. Depuis 2010,
une taxe leur est imposée qui est de 7 à 21 % selon le montant de la rente.
Elles sont versées à vie et reversées au conjoint en cas de décès.

 

Une très bonne
année 2011 pour le groupe Edenred

 Edenred c'est l'ex
filiale services de Accor, qui est spécialisée dans ce que l'on appelle les
services pré-payés. Beaucoup plus connu sous ses deux marques les tickets
restaurant et les tickets Kadéos. L'an dernier, le
chiffre d'affaires a augmenté de presque 7 % pour dépasser le milliard d'euros
.
Le groupe a émis pour plus de 15 milliards d'euros de tickets divers et variés.
Le bénéfice a presque triplé l'an dernier pour atteindre 194 millions d'euros
.
Et 2012 s'annonce comme une belle année aussi malgré la faiblesse de la
croissance en Europe

Jacques Stern le
PDG d'Edenred 

 Les pertes
colossales de Dexia

 La banque a perdu
l'an dernier presque 12 milliards d'euros
, un record pour une banque française.
.Des pertes qui s'expliquent par le plan de démantèlement engagé à la fin de
l'année dernière. Dexia a notamment enregistré 4 milliards d'euros de moins
value sur la cession de la banque de détail en Belgique, provisionné son
exposition à la dette grecque à hauteur de 3 milliards et demi et constaté
presque 1 milliard d'euros de moins value sur son activité de prêts aux
collectivités locales en France. Dégradée par Moody's l'été dernier, Dexia a du
se retourner vers les Etats et les banques centrales pour se financer faute de
trouver des fonds sur les marchés.

 Deux autres
résultats de banques BPCE et le Crédit agricole

Le groupe BPCE Banque
populaire-Caisse d'épargne a vu son bénéfice baisser de 26 % l'an dernier à 2,640 milliards d'euros. Le groupe a du passer une prévision de 921
millions pour son exposition à la dette grecque. En revanche le Crédit agricole
a plongé dans le rouge
. La banque affiche une perte de 1,470 milliard d'euros. Là encore ce sont les conséquences des engagements en Grèce. qui
pèsent sur les comptes.

 

 Une entreprise de textile relocalise sa production à
Mimizan.

Depuis septembre dernier les sous-vêtements de marque Kahmo,
très prisés par les sportifs notamment, sont fabriqués dans un atelier près de
la plage. Christophe Hutteau, qui a repris la société en juin 2011, avec le
foot-balleur de l'OM Mathieu Valbuena, a décidé de tout rapatrier dans les
Landes. La production se faisait jusque-là en Tunisie.  Il a embauché 11 personnes et investit 100
000 euros dans l'outil de production. La société fabrique 60 000 vêtements par
an
. Christophe Hutteau explique à Nathalie Col de France Bleu Gascogne que c'est
bien plus simple et presque aussi rentable de produire en France ...

Kahmo a
aussi été contacté par d'autres marques pour fabriquer des vêtements dans
l'atelier de confection mimizanais. Pour l'instant c'est impossible car il
produit déjà au maximum de ses capacités mais du coup,  l'entreprise pourrait se développer et embaucher.

Vous êtes à nouveau en ligne