PSA anticipe la crise

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Toute l'industrie automobile est réunie à Francfort pour le salon automobile dans un contexte de ralentissement de la croissance et de crise financière

Un contexte qui pèse sur le salon même si la crise financière n'a pas encore de répercussions directes sur le niveau d'activité. Reste que certains font preuve de prudence. A commencer par le groupe PSA qui préfère anticiper. Le constructeur français reste pourtant relativement optimiste pour le marché européen puisqu'il table sur un recul de 1 % de ses ventes seulement. Mais il est en retard sur son plan d'économies et il va donc accélérer la baisse de ses coûts. Au détriment des intérimaires et des sous traitants

Philippe Varin le PDG de PSA au micro de Denis Astagneau

...

De son côté, Renault confirme son objectif de ventes pour cette année. Pour l'instant les incertitudes économiques ne se traduisent pas dans les commandes. Il compte dépasser cette année les deux millions six cent mille voitures vendues, son record établi l'an dernier. Il se montre même un peu moins pessimiste pour le marché européen qu'il ne l'était il y a quelques mois en tablant sur un recul de 4 % des immatriculations.

Les gestionnaires de fonds européens attendent une récession

C'est ce qui ressort de l'enquête réalisée par Merril Lynch. Plus de la moitié des gestionnaires interrogés s'attendent à une récession en Europe c'est à dire deux trimestres consécutifs pendant lesquels le produit intérieur brut recule. Ils n'étaient que 14 % en juillet. La confiance envers les banques européennes est à son plus bas niveau depuis que l'enquête a été créée en 2003. Les gestionnaires de fonds américains sont beaucoup plus optimistes puisqu'ils sont moins de 10 % à tabler sur une récession Outre Atlantique.

Standard and Poors abaisse la perspective de la CNP

Elle juge que les perspectives de l'assureur vie sont moins bonnes en raison de son exposition à la dette de pays européens en difficultés, comme la Grèce le Portugal et l'Irlande. Ce qui veut dire que tout changement de note se fera vers le bas.... Pour le moment la CNP a la quatrième meilleure note possible.
Pour les mêmes raisons, l'agence envisage de baisser aussi la note de Groupama mais aussi pour tenir compte du recul des marchés financiers. La décision sera prise la semaine prochaine.

La maison Castelbajac passe sous pavillon coréen

Le groupe qui était en redressement judiciare depuis le printemps dernier après le retrait de son actionnaire principal a été racheté par le Coréen EXR. Plusieurs candidats s'étaient penchés sur le dossier mais Castelbajac avait déjà des relations avec EXR

Guilhem Brémond l'avocat du créateur

...

L'OCDE tire la sonnette d'alarme à propos de l'éducation

L'organisation juge la situation de l'éducation française alarmante, alors que l'éduction constitue une bonne protection contre le chômage. Depuis 1995, le taux de scolarisation des 15-19 ans a diminué en France alors qu'il a presque progressé partout ailleurs. 130 000 à 140 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme alors qu'il manque 50 000 diplômés par an.

Dans les autres pays de l'OCDE, les dépenses en faveur de l'éducation ont augmenté en moyenne de 34 % entre 2000 et 2008. En France cette augmentation n'est que de 5 %.

Le rapport souligne aussi que les inégalités sociales sont toujours aussi fortes et expliquent les performances moyennes des élèves de 15 ans. Au point que l'OCDE estime que la France est loin de l'école républicaine dont elle se réclame. Enfin les enseignants qui étaient parmi les plus mal payés dans l'OCDE en 1995 ont vu leur salaire baisser constamment depuis.

Vous êtes à nouveau en ligne