La Bretagne invite des investisseurs japonais

Treize dirigeants de grandes entreprises japonaises sont venus en Bretagne sonder les possibilités d'investissement

Des investisseurs japonais en tournée en Bretagne

C'est à l'initiative de Bretagne développement innovation que 13 grands
patrons de groupes japonais visitent depuis deux jours des entreprises et des
laboratoires de recherche dans l'Ouest de la France. Au programme entre autre,
ImaginLab à Télécom Bretagne mais aussi la filière algues, la station
biologique de Roscoff et la société Cabasse connue dans le monde entier pour
ses enceintes acoustiques haut de gamme. Aujourd'hui pourtant ce sont les
Américains qui sont les premiers investisseurs en Bretagne avec une centaine de
sites mais en 2011, la première place leur a été ravie par le Japon.  Le
reportage sur place de Valérie Le Nigen

Un groupe breton fait une acquisition en Ecosse  

Le groupe Merralliance qui est spécialisé dans la transformation de poissons
fumés a racheté son homologue écossais Esco. Merralliance, qui est le numéro un
français, travaille exclusivement pour les distributeurs. Il compte trois sites
à Quimper, à Landivisiau et un en Pologne. Il a aussi un bureau en Norvège.
Avec cette dernière acquisition Merralliance devrait réaliser 130 millions
d'euros de chiffre d'affaires et compter plus de 800 salariés
.

Le Sernam repris par Géodis

C'est la décision prise par le tribunal de commerce qui
n'avait pas d'autre candidat à la reprise. Le Sernam est en redressement
judiciaire depuis la fin janvier. Géodis qui est une filiale de la SNCF reprendra 833 salariés sur 1 400. Les sites Sernam faisant
doublon avec ceux de Géodis devraient fermer. Le gouvernement s'est engagé à ce
que tous les salariés se voient proposer des solutions.

Les résultats 2011 de la RATP  

La Ratp affiche un bénéfice net en hausse de 61 % à 264 millions d'euros .
Le chiffre d'affaires a lui progressé de 9 % et frôle maintenant  les 5
milliards. Des résultats qui s'expliquent principalement par une augmentation
de la f'réquentation. La RATP a enregistré l'an dernier 3,1 milliards de
voyages. Mais aussi par la bonne tenue de l'activité des filiales exploitation,
entretien et ingéniérie. La RATP compte augmenter ses investissements : ils
vont passer de 1,480 milliard en 2011 à 1,6 milliard  cette année

La croissance du commerce mondial ralentit  

Cette année, elle devrait progresser de 3,7 %. Déjà l'an dernier elle avait
freiné pour se monter à 5 %, à cause de la crise de la dette en Europe, du
tsunami et de ses conséquences industrielles au Japon, des inondations en
Thaïlande et du printemps arabe. L'OMC qui publie aujourd'hui ces prévisions
met en garde contre une montée du protectionnisme. A Genève pour France Info,
Laurent Mossu.

L'Inde saisit l'OMC à propos de taxes américaines  

New Delhi se plaint des taxes que les Etats-Unis imposent sur l'importation
de produits sidérurgiques indiens. Elles se montent à 300 % sur les tuyaux en
acier. Les deux parties ont maintenant 60 jours pour discuter et trouver un
compromis. Le mois dernier c'est Washington qui saisissait l'OMC pour protester
contre le fait que l'Inde interdit, depuis 2007, l'importation d'oeufs et de
volailles en provenance des Etats-Unis. Une interdiction justifiée par la
crainte de la grippe aviaire. Alors que Washington dit n'avoir répertorié
aucune épidémie de grippe aviaire depuis 2004....

Le Portugal signe le pacte budgétaire européen

Et c'est le deuxième membre de la zone euro à le signer, après la Grèce. Il
a été ratifié aujourd'hui par le parlement. Le pacte renforce les sanctions en
cas de dérive budgétaire. Il se trouve que le Portugal est loin des critères.
Sa dette qui va encore progresser cette année devrait représenter 115 % du
produit intérieur brut alors que la limite européenne est à 60 %. Le déficit a
lui été ramené de presque 10 % en 2010 à un peu plus de 4 % l'an dernier.
Moyennant une rigueur qui a plongé le pays dans la récession. Le produit
intérieur brut devrait diminuer cette année de 3 % et le chômage dépasser les
14 %. 

Le concours de salaires des patrons continue  

Aujourd'hui un document boursier américain montre que le patron d'Exxon
Mobil a perçu l'an dernier une rémunération de 26 millions et demi d'euros,
soit une augmentation de 20 % par rapport à 2010. Son concurrent le patron de
Chevron a lui touché 18 millions et demi d'euros une hausse de 52 % d'une année
sur l'autre. Ces rémunérations doivent encore être approuvées par les
assemblées générales qui se tiennent le 30 mai prochain. Quant au patron de
Goldman Sachs il a reçu un peu plus de 12 millions d'euros l'an dernier.

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne