La BCE maintient son principal taux directeur

La BCE, la Banque Centrale Européenne, maintient son principal taux directeur à 1%.

Un taux particulièrement bas, le plus bas historique et qui
reste inchangé depuis décembre dernier.

  • La dette française trouve preneur sans difficulté sur les
    marchés. Et cela à trois jours des élections.

7,43 milliards  d’euros levés sans difficulté aucune. Ce qui
correspond à l’objectif que s’était fixé l’Agence France Trésor. Les marchés
ont voulu acquérir  deux à trois fois
plus de dettes que l’offre faite. Avec des taux d’emprunt en recul. 1,89% à
échéance octobre 2017 (contre 1,96% le 5 avril dernier) et 2,96% pour avril
2022

Tous les taux sont donc en baisse.

Les explications de Jean-Paul Pollin, professeur d’Economie
à l'Université d’Orléans et membre du Cercle des Economistes

  • Général Motors : bons résultats en Amérique du
    nord  et en Chine mais perte en Europe.

Le chiffre d’affaire au 1 er trimestre du premier
constructeur mondial a progressé de 4,4% à 37,8 milliards de dollars. Soit
davantage que les prévisions. En Amérique du Nord, le bénéfice ajusté  est de 1,7 milliards d’euros  alors qu’en Europe GM  a perdu 256 millions d’euros (contre 5
millions d’euros de gain un an plus tôt).

  • Recul du nombre d’inscrits au chômage aux Etats-Uni.

Après trois semaines de hausse. Selon le département du
travail le nombre de demandes d’allocations de chômage  a baissé de 7% par rapport à la semaine
précédente. On s’attend  à une hausse des
embauches de 38% par rapport à mars dernier et à une stabilité du taux de chômage
à 8,2%, son niveau le plus faible depuis janvier 2009.

  • Petroplus a vendu sa
    raffinerie de Cressier en Suisse au groupe Vitol.

Une opération qui sauve les postes de travail. Reste à
régler le sort des autres raffineries, Petite couronne, Anvers d’Ingolstadt  et Coryton en Grande Bretagne

 

  • Baisse de l’activité et de la rentabilité de France Télécom.

Un résultat pour ce premier trimestre en baisse de 8,1% à
3,4 milliards d’euros. Soit moins que ce qui était attendu par les marchés.
C’est l’arrivé de Free sur le marché de la téléphonie mobile qui a fait perdre
à Orange 615 000 abonnés. Mais le chiffre d’affaire de 10,8 milliards
d’euros reste meilleur que les prévisions

  • Porche champion de la rentabilité.

Un chiffre d’affaire de 3 milliards d’euros  et un résultat opérationnel de 528 millions
d’euros. Des ventes en hausse de 30% au 1er trimestre et une rentabilité de
17,5%  contre 12% chez les autres
constructeurs automobiles allemands haut de gamme que sont BMW, Audi et
Mercedes.

Vous êtes à nouveau en ligne