Jean-Claude Trichet alarmiste sur la crise de la dette

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jean-Claude Trichet alarmiste sur la crise de la dette

Le président de la banque centrale européenne demande une recapitalisation rapide des banques en Europe estimant que les risques liés à la crise de la dette ont maintenant atteint une dimension systémique. Autrement dit qu'ils menacent la stabilité financière de l'Europe. Et que ces menaces concernent aussi l'économie réelle et pas seulement les banques.
Les explications de Mathilde Lemoine, chef économiste de HSBC France

La recapitalisation des banques européennes continue à faire débat

En France c'est le ministre des affaires étrangères qui a annoncé que en dernier ressort pour augmenter les fonds propres des banques on pourrait injecter de l'argent public. Tout en assurant que les établissements français se sont engagés à aller plus vite que ce que prévoit l'accord de Bâle III. Ce qui sera fait en mobilisant d'abord les revenus des banques elles mêmes puis en faisant appel aux capitaux privés et donc en dernier ressort si c'était nécessaire à de l'argent public.... Manuel Barroso le président de la Commission annonce qu'il présentera demain un plan global de recapitalisation des banques en Europe.

La Grèce va recevoir la troisième tranche du plan d'aide

C'est en tout cas en ce sens que plaide la Troïka qui a achevé son audit des comptes. La troisième tranche d'aide se monte à 8 milliards d'euros qui seront donc versés début novembre. Ce qui évite la faillite. Pourtant la troïka souligne que la Grèce qui connait sa troisième année de récession n'atteindra pas les objectifs fixés en matière de réduction du déficit. Pour 2013 et 2014, les bailleurs de fonds d'Athènes exigent de nouvelles mesures d'austérité et notamment l'ouverture des professions comme les avocats, les géomètres et les taxis. Ils demandent aussi des privatisations supplémentaires.

Accord sur la taxation des hauts revenus

L'accord trouvé entre l'UMP, le Nouveau centre et Matignon prévoit d'imposer une taxe de 3 % sur les revenus qui dépassent les 250 000 euros annuels par part. Soit un million d'euros pour un couple avec deux enfants. Au delà de 500 000 euros par part, cette taxe passe à 4 %. Elle restera en vigueur tant que le déficit public sera supérieur à 3 %. Le gouvernement s'est engagé auprès de Bruxelles à ce que ce soit le cas en 2013. Ainsi calibrée, elle devrait rapporter entre 380 et 450 millions d'euros dans les caisses de l'Etat.

Les effets de la rigueur en Europe avec cette étude britannique qui montre que le revenu moyen va baisser de 7 % entre 2010 et 2013 Outre Manche

Une étude qui émane de l'Institut des études fiscales. Ce recul du revenu moyen est sans équivalent depuis 35 ans. La conséquence directe c'est que plus d'un demi million d'enfants vont basculer dans la pauvreté

A Londres pour France Info, Franck Mathevon
..

Toujours en Grande Bretagne le gouvernement relance son programme nucléaire

Sept mois jours pour jours après la catastrophe de Fukushima, l'inspecteur en chef des installations nucléaires a remis son rapport au ministre de l'énergie qui évalue les installations et fait des recommandations en ce qui concerne la sécurité des sites. Un rapport positif qui indique que les installations britanniques ne présentent pas de faiblesses fondamentales. Après une visite à Fukushima, il a demandé que des mesures supplémentaires contre les inondations ou les coupures de courant prolongées soient ajoutées.

Vous êtes à nouveau en ligne