Des pertes colossales pour ArcelorMittal

Le géant mondial de l'acier et des mines a perdu 2 milliards 300 millions d'euros en 2012.

Principale
raison : la mauvaise santé de ses activités en Europe. La demande d'acier a en
effet chuté de 9% en raison de la crise dans la filière automobile et du faible
nombre de constructions. Après avoir annoncé la fermeture de hauts-fourneaux en
France et en Belgique, au grand dam des salariés, la direction d'Arcelor Mittal
espère repartir du bon pied cette année. Elle anticipe une relative
stabilisation de la consommation d'acier. Mais ce qui est vrai pour
ArcelorMittal ne l'est pas forcément pour l'ensemble du marché européen de la
sidérurgie estime Nicolas de Buttet, directeur de l'arbitrage  chez Coface.

Des centaines de salariés européens d'ArcelorMittal ont manifesté
aujourd'hui à Strasbourg pour réclamer le soutien des députés européens.

L'actualité éco,
c'est aussi le rejet des offres déposées hier pour la reprise de la raffinerie
Petroplus de Petit-Couronne.

Des offres pas
recevables "en l'état" estiment la direction et les administrateurs
de la raffinerie. Ils mettent en avant le manque de preuves apportées par les
candidats pour financer le rachat. Quid aussi des investissements prévus à plus
long terme, nécessaires pour moderniser le site et préserver les 470 emplois. Les
repreneurs potentiels ont néanmoins jusqu'au 16 avril pour peaufiner leurs
offres. Dans l'attente, les procédures préalables à un plan de sauvegarde de
l'emploi, autrement dit un plan social, ont été engagées.

Les PME et les très
petites entreprises, pas assez aidées pour développer leurs activités à
l'étranger.

A la veille de la
publication des chiffres du commerce extérieur, l'OSCI épingle le système
français d'accompagnement à l'export. Cette organisation qui chapeaute des
sociétés privées, spécialisées dans le soutien à l'international- critique le
manque de lisibilité des dispositifs publics. Tel Ubifrance, Oséo ou la
Coface.  Selon un sondage réalisé par
l'OSCI, 60 % des chefs d'entreprises interrogés jugent inefficaces ces
dispositifs. Explications de
Gilles Rémy, son président.

L'Organisation des opérateurs spécialisés du commerce à l'international (OSCI) réclame également la création d'une prime ou d'un crédit export pour les
entreprises en capacité de développer leurs activités à l'étranger.

Amendes en série
pour les banques impliquées dans le scandale du Libor.

Après Barclays et
UBS, au tour de la Royal Bank of Scotland d'être condamnée. L'établissement va
devoir payer plus de 600 millions de dollars pour avoir manipulé le Libor, l'un
des principaux taux interbancaire du monde la finance. 20 autres banques,
dont la Société Générale, sont soupçonnées d'avoir trempé dans ce scandale.

Le marché des
téléviseurs en pleine déprime.

Après des années de
croissance à deux chiffres, les ventes ont dégringolé de 23% l'an dernier selon
l'Institut Gfk. Il fait dire que les français se sont massivement équipés
depuis l'extinction du signal analogique. 90% d'entre eux possèdent désormais
un écran plat. Gros succès en revanche pour les tablettes en 2012. Les ventes
ont explosé de 140% sur un an.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne