Cofinoga dans la tourmente, Repetto et Ikéa ne connaissent pas la crise

A la Une ce soir les difficultés de Cofinoga, l'organisme de crédit à la consommation. L'entreprise a annoncé aujourd'hui la suppression de 433 postes, dont 397 à Mérignac prés de Bordeaux.

Les syndicats mettent notamment en cause la
stratégie de la direction qui n' aurait pas su s'adapter à la loi Lagarde de
2010 qui encadre plus strictement le crédit a la consommation.

En fait, d'aprés Pierre Blanc du cabinet Athling, spécialiste des
entreprises de crédit à la consommation, c'est tout le secteur qui connait une
profonde mutation.

Autre entreprise en difficulté, Pétroplus .

En effet, le groupe de raffinage suisse
confirme la vente de son site de Petit -Couronne en Seine -Maritime où sont
employées 550 personnes. Site qui produit principalement de l'essence alors que les 3/4 des automobilistes français utilisent du gazoil.

Le gouverment promet de maintenir une activité a
Petit-Couronne et demande au PDG du groupe de faciliter la reprise du site.

Cela s'annonce trés délicat car
Pétroplus est engagé dans uen vaste restructuration et envisage egalement de ceder
deux autres raffineries, celle de Cressier en Suisse et celle d'Anvers en
Belgique.

L'actualité économique toujours marquée par la crise de la
zone euro

L'Italie, dont la note a
été dégradée de deux crans la semaine dernière par l' agence Standard & Poor's.

Le pays ploie sous 1.900 milliards d'euros de
dette publique.

Le gouvernment de Mario Monti a déja lancé en
decembre une cure d'austérité de 63 milliards

Aujourd'hui, le président du conseil a
présenté l'autre grand axe de sa politique de redressement écomique : un plan
de libéralisation de toute une série de profession. Les explications de Mathilde Auvillain.

la Grèce continue les négociations sur sa

dette

Tout d'abord avec les banques qui doivent
renoncer a 100 milliards d'euros de créances. D'aprés le gouvernment grec, les discussions
avancent.

Mais Athénes doit aussi obtenir le feu vert
de ses créanciers institutionnels, l' Union Européenne et le FMI  pour
obtenir le déblocage d'un nouveau plan d'aide internationale.

L' issue de ces négociations est cruciale car sans accord de ses creanciers publics et privés, la Gréce ne pourra pas
rembourser les 14 milliards d'obligations qui arrivent à terme le 20 mars
prochain.

L' Allemagne, le pays de

la zone euro le moins touché par la crise

Pour autant, ses entreprises ne sont pas toutes en bonne santé.

La chaîne de droguerie Schlecker
va déposer le bilan en raison d'un manque de liquidités. Le groupe emploie 47.000 personnes dont 30 000 en Allemagne.

Des entreprises qui résistent

Ikéa annonce un benéfice record: 3 milliards d'euro pour 2010/2011 soit.. 10 % de
plus que lors de l'exercice précédent. Le groupe Suédois a vu ses ventes augmenter
sur tous ses marchés.

C'est en Russie, en Pologne et en Chine que la
progression du CA d'Ikéa a été la plus forte

Belles perspectives egalement chez le Français Repetto , qui se développe en Asie. Le fabricant de chaussons de danse et de chaussures
haut de gamme compte tripler sa production d'ici quatre ans. Ce qui passera par le
recrutement de 150 salariés.

Repetto emploie actuellement 170 personnes dans
ses ateliers de Saint -Médard-d'Excideuil  dans le Périgord.