A Davos, le Premier ministre britannique roule des mécaniques

David Cameron s'est livré à un véritable show ce matin au 44ème forum mondial, devant les hommes d'affaires et les dirigeants de la planète.

Conforté par un taux de chômage en forte diminution, désormais proche de 7%, et une prévision de croissance largement supérieure à 2% cette année, le Premier ministre britannique a longuement vanté les réformes mises en place outre manche : réduction des contraintes et des impôts qui pèsent sur les sociétés. Pour faire revenir les emplois en Europe, David Cameron a également appelé à faire les bons choix. Notamment en matière de politique énergétique. Et pour lui, cela passe par un soutien sans faille à l'exploitation des gaz de schiste, comme aux Etats-Unis.

Le Premier ministre britannique David Cameron. Le Forum économique de Davos accueillait aussi le ministre français de l'économie. Pierre Moscovoci venu faire le service après vente de la politique économique de la France et du Pacte de Responsabilité.

Les monnaies des pays émergents balayées par un nouveau tsunami.

La livre turque est en plein effondrement, en Russie, le rouble a atteint son plus bas niveau face l'euro. Le Peso argentin s'est déprécié de 13% en deux jours face au dollar. Une situation inédite depuis la crise de 2001. Dégringolade aussi pour le Rand sud africain. Les causes sont encore mal définies mais les conséquences sur les marchés  bien réelles. Les bourses europénnes ont cloturé en net repli. -2,8% à Paris.

Vers la privatisation d'un nouveau service postal en Europe.

2013 aura vu les introductions en bourse de la Royal Mail britannique et de la Poste portugaise. 2014, cera celle de la Poste italienne. Le premier ministre italien a décidé de céder 40% du capital afin de réduire l'énorme dette qui pèse sur l'économie du pays. Il pourrait en tirer une somme rondelette.

L'occasion de rappeler qu'en France, la Poste a été transformée en société anonyme il y a près de 4 ans.
Mais elle reste détenue à 100% par l'Etat.

La dernière console de Microsoft a le vent en poupe.

Le groupe américain a vendu près de 4 millions de Xbox One depuis sa sortie fin novembre. Un démarrage en fanfare qui a boosté les résultats de Microsoft au dernier trimestre. Ses bénéfices ont augmenté de 3%.

La barbe de trois jours fait chuter les profits de Procter and Gamble.

Le groupe américain,  qui commercialise notament les rasoirs Gilette, a vu son bénéfice fortement reculer au deuxième trimestre.
La faute notamment aux hommes qui font la grêve du rasage ou qui se font pousser la moustache. Plus globalement, les ventes de produits de beauté de Procter and Gamble stagnent dans les pays développés. Alors qu'elles progressent fortement dans les pays émergents.