Une pluie de zombies sur les réseaux

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie d'Erwann Gaucher, journaliste et consultant "nouveaux médias". A la Une ce mardi,  une pluie de zombies sur les réseaux.

Si je vous dis Rick, Shane ou Daryl, à quoi pensez-vous ? Eh bien depuis hier, pour des milliers de fans français, cela évoque ça :

The Walking Dead Season 4 Trailer Comic Conpar Spi0n

 

 

Ca, c'était ce qu'ont découvert des millions de fans aux Etats-Unis dans la nuit de dimanche à lundi : le premier épisode de la quatrième et nouvelle saison d'une série déjà culte The Walking dead . Et le succès était au rendez-vous, avec un record d'audience historique puisque plus de 16 millions d'Américains étaient devant leur téléviseurs pour connaître la suite des aventures d'un petit groupe personnages coincés dans une Amérique post-apocalyptique où les ¾ des habitants ce sont transformés en zombies.

Et du coup, le phénomène a déferlé sur les réseaux sociaux ces dernières heures, tel des hordes de zombies.
D'ailleurs, comme l'explique @Julia Lagrée : " 88% des tweets sur la TV concernaient la série pendant sa diffusion ."

En France, ils sont des dizaines milliers à ne pas avoir pu attendre et à s'être procuré plus ou mois légalement la série. Certains attendaient cela comme un cadeau d'anniversaire, à l'image de @smazzendirect qui s'interroge déjà : " S4, E1 :
Combien de walkers tués alors que "il pleut des zombies" ? Qui a
compté ?"

D'autres, comme @emelinissime ne s'en sont pas encore remis : "Je suis hantée par Walking dead, j'en ai rêvé toute la nuit. "

Tout ça n'est pas très sérieux direz-vous ? Bien au contraire explique Morgane Tual : " Zombies, survivants et e-learning : un cours universitaire sur The Walking Dead bientôt en ligne " Un cours très sérieux de l'université de Californie se basera en effet sur la série sous l'intitulé " Société, Sciences et Survie : leçons issues de The Walking Dead ".

On a connu des politiques plus enthousiastes, comme chez nos voisins belges où, aujourd'hui, le Premier ministre Elio Di Rupo avait décidé de répondre en direct aux questions des twittos justement.

Certains ont posé des questions très classiques comme Matthieu Content, demandant au Premier ministre belge : "pourquoi

le gouvernement ne sépare-t-il pas les métiers bancaire comme d'autres pays (GB par exemple) l'ont déjà fait? "
Réponse d'Elio di Rupo : " Vous avez raison, il faut prendre des mesures pour séparer les
activités à risque des banques de leurs activités de dépôt, le Ministre des
Finances va bientôt formuler des propositions concrètes. "

D'autres, comme Aurore Peignois, n'ont pas eu peur de poser au Premier ministre la question qui fâche : " Qui a tué le colonel moutarde avec un chandelier dans le salon ? "