Une nouvelle politique de confidentialité de Facebook

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse, journaliste. A la une ce soir, une nouvelle politique de confidentialité de Facebook.

Le réseau social vient de changer ses conditions
d'utilisation. Principale nouveauté et point de crispation :  l'article 10 de la Déclaration des droits et responsabilités. Il stipule que Facebook se réserve désormais le droit
de vendre votre photo de profil et votre nom à des fins publicitaires. Prenons un exemple, lorsque vous "likez" une page sur Facebook, cela signifie que vous donnez votre accord pour qu'une entreprise ou une autre entité rémunère la compagnie américaine pour l'utilisation de ces données personnelles, sans aucune compensation en échange.

Que peut-on faire pour y échapper ?

Il est impossible d'y couper, à
partir du moment où vous êtes inscrit sur le site, Facebook considère que vous
avez donné votre consentement. Sachez
toutefois que le site avait déjà ce genre de pratiques. La simple différence
aujourd'hui : c'est que c'est écrit noir sur blanc. Cela perturbera-t-il les 26
millions d'utilisateurs actifs en France ? Pas sûr.

Facebook
qui n'apprécie pas les charmes de Clara Morgane

A l'occasion de la sortie
prochaine du traditionnel calendrier érotique de cette artiste aux multiples
talents, celle-ci a voulu consulter ses fans, en dévoilant quelques clichés sur
Facebook et Twitter pour leur faire choisir la couverture. Oui mais voilà, la
photo favorite des internautes représentant Clara topless, en jean troué et
délavé a été supprimée au bout de quelques heures. Il n'en fallait pas plus pour déclencher
une réaction indignée de l'intéressée: "Chers fans. Dans un monde où DSK est
invité en grande pompe au journal de TF1, Cohn-Bendit, auteur scandaleux, est
député européen et Zahia est élevée au rang d'égérie de la mode, une poitrine
cachée derrière des cheveux peut choquer." 

Nos conseils pour suivre l'actualité de la semaine prochaine sur internet

Le
Huffington Post a sélectionné pour nous, les meilleurs moyens de suivre
l'actualité en Syrie sur le Web. Si les informations diffusées sont principalement en
arabe et en anglais, les francophones peuvent suivre le compte   sur
Twitter ou la page Facebook La
révolution syrienne en français
. Les deux
comptes sont anti Bachar al Assad, et donc pas forcément neutres mais permettent
de mieux comprendre la situation. Autre suggestion : les comptes Twitter de Jean Pierre
Duthion ,  un expatrié français qui vit sur place et
tweete le quotidien de sa vie à Damas en utilisant  le hastag #mylifeinsyria. Pour plus d'analyse, le
compte Twitter et le blog de l'ancien diplomate Ignace Leverrier
syrie.blog.lemonde.fr.

Vous êtes à nouveau en ligne