Serge le lama, supporter des Girondins de Bordeaux

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse, journaliste. Au menu ce vendredi : Serge le lama, le bouton "like" de Facebook et une histoire d'amour sur Instagram.

Vous pensiez peut-être qu'on allait oublier Serge le lama, qu'il s'agissait d'un épiphénomène comme le Web et les réseaux sociaux en voit passer tous les jours... Et bien non !

Plus d'une semaine après la folle épopée du camélidé, "kidnappé" par 5 jeunes éméchés qui l'avaient emmené dans le tramway bordelais et avait suscité des centaines de milliers de tweets, de "likes" sur Facebook, de détournements sur Tumblr, de vues sur YouTube.

Serge continue de faire parler de lui jusque dans la presse étrangère. On a lu son histoire en Angleterre, en Ukraine, en Espagne, aux États-Unis ou encore en Russie. Une marque a même été déposée. Des sweats à capuche, des tee-shirts, des débardeurs, des mugs mais aussi des bavoirs pour bébé sont disponibles à la vente sur le site lelamabordelais.fr depuis mercredi.

Plusieurs enseignes bordelaises, mais aussi des institutions comme le comité de tourisme du Gers, n'ont pas hésité à utiliser son image pour faire leur promotion. L'animal est devenu une bête de marketing, il se murmure même que le cirque franco-italien, propriétaire du lama, aurait reçu des propositions pour faire des animations dans les discothèques.

Un vrai feuilleton avec un nouvel épisode ce vendredi : Serge le lama, assistera dimanche à 14 heures à la rencontre de Ligue 1 entre Bordeaux et Nantes. "Accompagné de son dresseur, John Beautour, il entrera sur la pelouse du Stade Chaban-Delmas vers 13h40 pour soutenir le club bordelais lors du derby de l'Atlantique", précise le club sur son site.

Serge le lama deviendra-t-il plus populaire que Paul le poulpe parmi les fans du ballon rond ? C'est bien parti.

Une "révolution" graphique sur Facebook

Qu'est ce qui est petit, bleu et vu 22 milliards de fois par jour ? Le bouton "like" de Facebook, celui qui vous permet de dire que vous aimez un contenu sur un site tiers et de le partager avec ses contacts. Le réseau social a décidé d'en changer le graphisme, ce qu'il n'avait pas fait depuis son lancement en 2010, et il a pris une décision "terrible" : abandonner le fameux pouce levé au profit du "F" de Facebook et du mot "Like", inscrits en blanc sur fond bleu. Il a fallu six mois en tout pour finaliser le projet, y compris obtenir l'accord de Mark Zuckerberg.

Une histoire d'amour sur Instagram

On peut trouver l'amour grâce aux réseaux sociaux, comme en témoigne l'histoire de ces deux jeunes américains rapportée par Today.com. Au printemps 2012, Denis Lafargue décide de s'inscrire sur Instagram et comme tout utilisateur néophyte, il commence par s'abonner à plusieurs comptes dont celui d'une inconnue avec qui il partage une passion pour le Lac de Cratère, dans l'Oregon.

De fil en aiguilles, de commentaires en likes, le coup de foudre numérique arrive et se transforme en rencontre physique puis en relation à distance. Nos deux tourtereaux partagent depuis leur quotidien en images, ils viennent de se fiancer et ont prévu de se marier en octobre 2014...

Il y a de fortes chances qu'on retrouve les photos de la cérémonie sur le site de partage.

Vous êtes à nouveau en ligne