Huit mai : les réseaux sociaux au service de l'histoire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une journée sur les réseaux sociaux. Avec, à l'occasion du 8 mai, un retour sur les commémorations de la fin de la seconde guerre mondiale. Twitter, Facebook et les nouvelles techonologies qui jouent un rôle important dans le "devoir de mémoire". 

Cette année, alors que l'on va commémorer le 6 juin prochain le 70e
anniversaire du débarquement, ce sont plusieurs initiatives qui ont été lancées
sur les réseaux sociaux. Un moyen de faire vivre la guerre et de faire
comprendre aux jeunes générations  – celles
qui n'ont pas eu un père ou un grand-père impliqué dans le conflit – celles qui
n'ont pas pu entendre en direct les témoignages – de plus en plus rares –
d'anciens combattants.

Sur et Facebook, l'initiative la plus marquante
est celle lancée en décembre dernier par le mémorial de Caen. Il a ouvert le
compte Twitter et la page Facebook d'un GI français du débarquement, baptisé Louis
Castel. Depuis, il raconte sur les réseaux son quotidien. Il y a quelques
jours, il détaillait ainsi la vie sur la plage de Slapton Sands – plage
britannique où s'est tenue en avril 1944 une répétition générale du futur
débarquement de Normandie. Il évoque ainsi ce char ensablé qu'il a fallu
dégager à "six hommes", mais aussi des moments plus intimes...comme le
ras le bol face au vent et au sel ou ses proches qui lui manquent.

Le plus intéressant, ce sont à chaque fois ces images
d'archives, presque jamais vues, souvent anodines mais qui prennent tout leur
sens avec le récit de Louis Castel – qui prend le temps aussi de répondre aux internautes
qui viennent le saluer, le remercier ou lui poser quelques questions. Louis Castel
qui est d'ailleurs inspiré d'un véritable GI dont l'identité sera révélée après
les cérémonies du débarquement.

La technologie au service de l'histoire

3d dassautl system a utilisé ses outils de pointe pour rendre hommage aux
ingénieurs de la Seconde Guerre Mondiale. Ils ont ainsi reconstitué une
maquette numérique des barges de transport de troupes. Ils ont également modélisé
un autre véhicule emblématique, le planeur Waco et reconstitué le pont
artificiel d'Arromanches en réalité augmentée. On peut en voir un aperçu sur le
site 3ds.com
. Un documentaire – coproduit par France 3 est également disponible
en DVD.

Jeudi prochain sort une application, Soldat Léon. Une
application qui vous permet d'écouter le témoignage de Léon Gautier, un ancien
du commando Kieffer. Il vous raconte la prise du casino d'Ouistreham. Une condition pour l'activer, il faudra se rendre sur la terrasse de
l'Office du tourisme de Ouistreham – à l'initiative de l'opération. Sur place, vous pourrez vivre l'expérience
en réalité augmentée, en immersion,  en comparant par exemple le Ouistreham
d'aujourd'hui et le Ouistreham de 1944.

Paris lance une campagne pour remercier les Américains

Le Comité régional du tourisme paris lance une grande opération
de communication en direction des Etats-Unis. Il s'agit de célébrer les 70 ans
de la libération de Paris. Il faut, sur Twitter ou Instragram,  envoyer des "selfies", des autoportraits
dans des lieux emblématiques de la capitale en remerciement aux New-Yorkais.
Des photos accompagnées d'un hashtag – mot-dièse, #wearefreemerci, nous sommes
libres merci. La campagne doit durer jusqu'au 27 juin.