Google+, suite et fin ?

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse. Au menu ce vendredi : Google+, le b.a.-ba des réseaux sociaux et la recette magique pour être populaire sur Instagram.

L'avis de décès de Google+ commence à circuler sur le
Web, après l'annonce de la démission de
son père fondateur, Vic Gundotra. Une démission que les spécialistes du secteur
interprètent comme le signe d'une fin proche pour le réseau social, et ce
malgré le démenti immédiat de la firme de Moutain View. Il faut dire que ce
départ vient s'ajouter aux différents signaux négatifs envoyés depuis sa
création en 2011. Initialement imaginé pour concurrencer Facebook, Google+ n'a
jamais attiré le grand public... et a souvent été moqué pour ça, comparé à une
planète où il n'y aurait pas d'activité.

Pour Techcrunch, la
sortie de Vic Gundotra signifie que le réseau social est à l'état de
mort-vivant... Le site dédié aux nouvelles technologies renforce son propos en
expliquant que les ressources allouées au service en interne allaient diminuer
pour être réaffectées... Slate.com est,
lui, plus cynique et estime que pour juger que Google+ est mort, il faut encore
considérer qu'il est été vivant un jour.

Le MOOC de Rue89

Un MOOC, c'est un cours ouvert à tous et disponible en
ligne, sous forme de vidéos, tutoriels ou encore d'infographies, et c'est une
tendance lourde du moment sur la Toile. Tout le monde a son MOOC, toutes les
universités et les écoles s'y mettent... Ainsi, tout en restant derrière son
ordinateur ou son smartphone, on peut apprendre un langage informatique, à
devenir un chef d'entreprise ou
encore à jouer de la guitare... Pourquoi en parler ? Parce que le site
d'information Rue89 vient de lancer un MOOCqui
a pour objectif d'apprendre à "informer et communiquer" sur... les réseaux
sociaux.

Le MOOC de Rue89 est gratuit, il a commencé mercredi
mais les retardataires peuvent toujours s'inscrire... Le plus tôt sera le mieux
car le rythme est intense, à raison d'une vidéo d'une dizaine de minutes par
jour, pendant 4 semaines... plus une, payante celle-ci, pour ceux qui
voudraient bénéficier d'une attestation de réussite.

Un algorithme pour "buzzer"

Une formule magique pour garantir le succès des photos
publiées sur Instagram ? C'est possible. Un doctorant du très sérieux MIT,
l'institut de recherche du Massachusetts, s'est penché sur le sujet
...
Après avoir passé au crible 2,3 millions d'images, il a mis au point un
algorithme destiné à prédire la popularité d'un cliché sur les réseaux sociaux
et a identifié les objets à "l'impact positif", parmi lesquelles les minijupes,
les soutien-gorge et les revolvers... Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

 

Vous êtes à nouveau en ligne