Kofi Yamgnane : "Il faut que le président prenne la parole et dise stop"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Minute reprend en une les injures racistes à l'encontre de la ministre de la Justice. "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", titre l'hebdomadaire d'extrême droite. Pour en parler Kofi Yamgnane, homme politique franco-Togolais, ex-secrétaire d'Etat aux Affaires sociales et à l'intégration, ex-député du Finistère.

Suite à cette publication, Jean-Marc Ayrault a saisi le procureur de la République de Paris, "en
application de l'article 40 du Code de procédure pénale [afin] de porter ces
faits susceptibles de constituer l'infraction d'injure publique à
caractère racial
". L'association SOS Racisme a annoncé qu'elle allait déposer plainte
pour incitation à la haine raciale contre l'hebdomadaire Minute .

Le climat semble propice à libérer la parole raciste. Si le phénomène ne date pas d'hier, il paraît hors de contrôle en ce moment. 

"La France n'est pas devenue raciste, elle a toujours été
raciste
", estime Kofi Yamgnane. "Mais sous la République, le
racisme n'étant pas une opinion mais un délit, les gens en avaient honte et en
parlaient sous le manteau. Aujourd'hui, les langues se sont déliées parce qu'il
y a des évènements graves. Les Français se sentent donc libre de dire que les
noirs sont des singes.
"

"Il faut faire très attention et ne pas aller vers des
conflits. Il faut que le président prenne la parole et dise stop. La France est
une et indivisible. La France n'est pas une ethnie, n'est pas une tribu, c'est
une composition.
"