Le Geek de A à Zeid : Booktubeurs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été avec Jean Zeid, France Info décrypte les expressions issues des nouvelles technologies et qui se sont peu à peu imposées, parfois jusque dans les pages des bons vieux dictionnaires. Le mot du jour : booktubeurs.

On connaissait les youtubeurs, ces internautes qui produisent des vidéos faites maison et les diffusent sur YouTube, Dailymotion ou tout autre plateforme vidéo. Cyprien, Norman, PewDiePie, Enjoy Phénix ou le collectif Golden Moustache sont les héros d’une génération qui a zappé la télé. Youtubeur qui a d’ailleurs fait son entrée dans la version 2017 du Petit Robert, Mais connaissiez-vous, les "booktubeur", un phénomène qui vient des pays anglophones et hispanophones. Le booktubeur a une mission bien particulière : pas de conseil beauté, ni de parties de jeux vidéo en live. Non, ici on donne ses conseils de lecture. Avec une caméra et un ordinateur, ces booktubeurs partagent leurs critiques littéraires. Avec un relatif succès. Une récente étude Ipsos pour le Centre national du livre montre que les jeunes ne lisent pas forcément moins qu’avant l’avènement d’Internet. Ils lisent différemment. 

Le monde de l'édition leur font les yeux doux

Et le rôle des booktubeurs dans la recommandation littéraire prend de l’ampleur : 5 % des jeunes interrogés disent consulter au moins une fois une vidéo sur les livres. Des booktubeurs qui sont apparus en France en 2012 avec une audience en augmentation constante. Le monde de l’édition leur fait d’ailleurs les yeux doux. Les booktubeurs sont environ 200 en France. Une dizaine d'entre eux sont suivis par quelques milliers d'abonnés. Un exercice qui demande du temps et des efforts, certains consacrent plus de trente heures par semaine à ses vidéos.

Difficile de dire que ces booktubeurs incitent les jeunes à la lecture, leur communauté lit déjà beaucoup. Mais ce phénomène ne fait que commencer.

Vous êtes à nouveau en ligne