Parité : le congé parental pour tous ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes. En France, 40% d’entre elles, changeraient de situation professionnelle à la naissance d’un enfant, contre seulement 6% des pères. Pour lutter contre cette discrimination, depuis l'été dernier, la loi a réformé le congé parental. Que dit précisément le texte à ce sujet ?

C’était l’un des objectifs de la loi sur “l’égalité réelle entre les femmes et les hommes” du 4 août dernier: inciter, pour un plus juste équilibre, davantage les pères à participer à la vie de famille. Notamment en prenant un congé parental. Désormais, tout salarié homme comme femme, peut prolonger son congé, à condition qu’il soit pris par le second parent. C’est ce qu’on appelle “la prestation partagée d’éducation.” Tout dépend ensuite de votre nombre d’enfants.

Premier congé parental: il passe de six mois à un an

Si c’est votre première naissance: selon la loi, si vous êtes un homme et que vous prenez votre congé parental, vous avez le droit à six mois supplémentaires. Par contre, vous devez les effectuer dans le prolongement du congé maternité. En revanche, à partir de deux enfants, là, la durée du congé parental ne change pas. Elle reste de trois ans. Deux ans et demi sont alloués au premier parent, la mère par exemple, les six mois supplémentaires ne sont eux versés, que si c’est l’autre parent qui bénéficie du congé parental, le père dans ce cas-là. Sinon, le congé est réduit à deux ans et demi.

Les mêmes droits aux pères qu'aux mères

Autre nouveauté prévue par la loi pour respecter le principe de la parité : l’interdiction pour un employeur de licencier un salarié, qu’il soit de sexe féminin ou masculin, dans le mois qui suit la naissance d’un enfant. Des pères qui avec ce nouveau texte ont également droit à trois jours de congés rémunérés pour accompagner leur femme aux trois échographies obligatoires de grossesse. 

Voila pour la loi, dans les faits…En 2013, sur 540.000 personnes en congé parental, 18.000 seulement étaient des hommes. 

Vous êtes à nouveau en ligne