Colos : quelles règles pour l'encadrement ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans une semaine, c’est le début du mois de juillet. Si vous avez des enfants, peut-être qu’ils partiront en colonie de vacances. En 5 ans leur fréquentation a baissé de 20%. Un chiffre qui s’explique en partie par la crainte de certains parents sur leur sécurité. Comment sont-elles encadrées par la loi ?

 Généralement, qui dit colo, dit "mono", ce jeune moniteur à qui vous confiez votre enfant sur le quai de la gare... Qu’il soit salarié ou bénévole, dans tous les cas, il doit avoir au moins 17 ans. Pour pouvoir travailler dans un centre de vacances, plusieurs diplômes sont acceptés. Leur liste est fixée par arrêté du ministère chargé de la jeunesse. Le plus connu d’entre eux, c’est le BAFA, le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur. Selon la loi, un moniteur peut s’occuper au maximum à lui tout seul de 8 enfants de moins de six ans. Passé cet âge, le maximum est de 12 jeunes.

Les locaux aussi doivent respecter des critères précis

Concernant la structure d’accueil où vous placez votre enfant, pour être légale elle doit être déclarée : ses activités, ses animateurs ou encore ses locaux, des locaux qui pour être conformes doivent respecter les normes des établissements recevant du public. Notamment en matière de sécurité ou d’hygiène. Votre enfant doit aussi disposer d’un couchage individuel et de dortoirs et de sanitaires non mixtes.

Si jamais vous constatez que ce n’est pas le cas, vous pouvez avertir les inspecteurs des directions départementales chargées de la cohésion sociale qui procéderont alors un contrôle. En cas de non-respect, et indépendamment des sanctions pénales qui peuvent être prononcées par un juge, l'État pourra alors ordonner, ou non, la fermeture des lieux.

Vous êtes à nouveau en ligne