Le décryptage éco. Taxe d’habitation : comment expliquer les surprises de certains contribuables ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'allègement de 30% de la taxe d'habitation doit profiter à 22 millions de foyers. Pourtant, certains contribuables ont vu le montant de cette taxe augmenter. Le décryptage de Fanny Guinochet ("L'Opinion").

Nous sommes nombreux à avoir entendu et surtout retenu la promesse de campagne d’Emmanuel Macron disant que la taxe d'habitation allait être supprimée. C’est vrai, mais attention, sa disparition va se faire progressivement et pas pour tout le monde, au moins au début. Et certains Français ont reçu leur avis d'imposition avec une taxe d'habitation qui augmente.

Dans un premier temps, ce ne sont que 80% des Français qui vont être allégés de la taxe. Les 20% les plus riches devront attendre au moins deux ans, voire plus. Si vous faites partie des 80% des Français concernés, la suppression va se faire par étapes, en trois temps : une première baisse d’un tiers cette année, une autre en 2019, puis la dernière en 2020.

Près de 22 millions de foyers devraient bénéficier d’un allégement d’un tiers de leur taxe d’habitation. Vous êtes concernés par cette baisse si votre revenu fiscal de référence est grosso modo inférieur à 27 000 euros, pour une personne seule. Le revenu fiscal varie en fonction de son statut, du nombre d'enfants à charge, etc. 

L'inquiétude des collectivités locales

Reste que la taxe d’habitation a bel et bien augmenté cette année pour certains contribuables, les plus aisés ou des célibataires qui ne sont pas concernés par le dégrèvement dès cette année. C’est possible, parce que la taxe d’habitation est un impôt local, calculé par les communes et que certains élus ont augmenté leur taux cette année.

Si l’on se réfère à un rapport parlementaire publié cet été, 5 680 communes et 184 intercommunalités – sur les 36 000 communes en France – l’ont fait,
Pourquoi ? Tout simplement, parce que les maires des communes craignent d’y perdre.

Le gouvernement leur a pourtant promis de compenser la perte. Cette compensation devrait se faire à l’euro près, répète le gouvernement, mais pour le moment, on ne sait pas trop comment cela va se passer, par quel mécanisme. De fait, les élus locaux ne sont pas rassurés. La taxe d’habitation est une recette importante pour leur budget : au total, elle représente 26 milliards d’euros. Du coup certains ont fait le choix d’anticiper le manque à gagner en augmentant dès cette année, la taxe pour les 20% qui continuent à la payer.

Il se peut aussi que vous fassiez partie des 80% des Français dont la taxe doit baisser, mais comme votre commune a augmenté son taux, ça s’annule et efface le dégrèvement décidé au niveau national. Et c’est la déception assurée. 

Vous êtes à nouveau en ligne