Le décryptage éco. Retraites, chute des taux : l’épargne profite de l’incertitude

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le livret A , adoré des Français, a déjà collecté plus de 14 milliards d’euros depuis le début de l’année.

L'épargne des Français semble profiter de l’incertitude ambiante. Le livret A continue de faire des étincelles, sa collecte a bondi de 49% sur un an.

C’est le bas de laine par excellence des Francais : le livret A a déjà collecté plus de 14 milliards d’euros depuis le début de l’année, pour un encours total qui approche maintenant les 300 milliards d’euros. Le livret A ,c’est on ne peut plus simple : il est sûr, liquide et sans impôts. Seulement voilà, il rapporte toujours moins : à 0,75%, il est même tombé sous l’inflation qui gravite autour de 1%. Autant dire qu’il fait perdre de l’argent.

Le taux du livret A, administré par l’État, risque de bientôt baisser

Au 1er février prochain, une nouvelle formule de calcul le ferait passer à 0,5%. Mais ça, c’est la théorie, puisque la décision est très politique. À l’approche des municipales, et en plein conflit sur la réforme des retraites, une telle baisse serait vue comme une atteinte au pouvoir d’achat. Puis il y a l’ambiance générale avec les grèves. Il faudra voir ce que donnent les chiffres de décembre, mais selon les experts, les conflits sociaux sont parait-il des périodes où les gens épargnent un peu plus face à l’incertitude. Avec une consommation en berne, l’argent non dépensé se reporte bien souvent sur l’épargne.

Plus fort que le Livret A : l’assurance vie

L’assurance vie c’est 1 785 milliards d’euros d’encours, soit six fois le Livret A. Si le livret A reste le chouchou des Français, l’assurance vie c’est le placement star : il est avantageux fiscalement sur la durée, et peut contenir une large gamme de produits d’épargne, du plus au moins risqué. Mais comme le gros des assurances vie sont des contrats euros, sans risque, ils rapportent eux aussi de moins en moins. Et ce n’est pas fini puisque certains ont déjà fixé leur taux à 1% pour cette année, du jamais vu. On le sait, le gouvernement veut réorienter ces contrats vers des formules plus dynamiques, mais aussi plus risquées. Est-ce que ça marche ?

Pour l’instant ce n’est pas une grande réussite, les Français sont très attachés à leurs contrats euros. Pour les convaincre, Bercy va proposer une nouvelle forme d’assurance vie à mi-chemin entre la sécurité de ces contrats euros, et la performance des actions, ce que l’on appelle les unités de compte. En attendant, les Français continuent de plébisciter l'assurance vie : la collecte a dépassé les 25 milliards d’euros à fin novembre, comme si ce placement devenait incontournable pour préparer sa retraite.

Vous êtes à nouveau en ligne