Le décryptage éco. Retraites : ce que les cheminots ont déjà obtenu

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les syndicats de cheminots ont obtenu des avancées sur la réforme des retraites, durant leurs négociations avec le gouvernement, juste avant les vacances. 

Il y a des avancées pour les cheminots avec la réforme des retraites pour qu’ils ne perdent pas trop au change avec la réforme. Cela concerne les personnels roulants nés après 1985, et les sédentaires de la génération d’après 1980. Et, c’est à partir de 2025 qu’ils basculeront dans le nouveau régime par points. Mais, d’après les propositions mises sur la table par le gouvernement, tout sera fait pour que l’impact de ce changement soit minimal sur leurs futures pensions avec un mode de calcul plus favorable.

La "clause à l'italienne"

Vous connaissiez la “clause du grand-père”, voici maintenant la “clause à l’italienne” : elle extrapole à l’ensemble de la carrière les droits acquis sous l’ancien système de retraite.

Prenez l’exemple d’un cheminot ayant 15 ans d’ancienneté lors de son basculement dans le régime universel en janvier 2025. Sa future pension sera donc en deux parties : avant et après. L’idée est que la partie régime spécial, pré-2025, soit calculée, non pas sur la base de ses six derniers mois arrêtés à décembre 2024, mais sur l’échelle des salaires qu’il aurait atteint si toute sa retraite avait été calculée selon les règles du régime spécial. Au final, la partie bonifiée de sa retraite, viendra compenser l’autre, moins avantageuse.

Passage des régimes spéciaux à des régimes "spécifiques"

Il est aussi question d’un relèvement de l'âge de départ en retraite, mais qui sera très progressif. Il sera basé sur l’ancienneté, ce qui fera par exemple que ce même conducteur (avec 15 ans de maison ou plus en 2025) pourra partir à taux plein à 57,8 ans, contre 57 ans actuellement. Et puis, il y a les à-côtés comme la prise en compte des primes ou l’utilisation des RTT mis de côté pour partir encore plus tôt. Les régimes spéciaux ne disparaîtront pas vraiment, disons qu’ils ne se sont plus spéciaux mais qu’ils resteront quand même très spécifiques.

Le remboursement des billets SNCF non utilisés avec la grève

La SNCF s’engage à rembourser aux usagers les billets non utilisés sans frais. C’est écrit sur leur site, où on trouve la procédure à suivre. Pour les billets TGV et Intercités, les voyages entre le 4 décembre dernier et le 5 janvier prochain sont concernés. Tous les types de tarifs sont remboursables, mais il faut s’en occuper avant le 7 janvier. Après cela, il faudra s’adresser au service clientèle de la SNCF, et ce sera plus long.

Vous êtes à nouveau en ligne