Le décryptage éco. Le retour des Google Glass dans les entreprises

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après la Google Glass, voici la Google Enterprise Edition. Deux ans et demi après l'échec commercial de ses lunettes connectées, elles reviennent, uniquement pour le monde de l'entreprise.

Les Google Glass renaissent de leurs cendres. Les lunettes connectées inventées par le groupe informatique américain avaient essuyé un cuisant échec commercial il y a deux ans et demi. Google les relance aujourd'hui dans une nouvelle version, ciblée cette fois sur le monde de l'entreprise. Le grand public en sera privé

Google tire les leçons d'un passé très récent. Le géant informatique américain avait suspendu la vente de ses lunettes révolutionnaires début 2015 car le nouveau joujou était très controversé. En cause : l'appareil photo et la caméra, glissés dans la monture, qui pouvaient être déclenchés très discrètement sur un simple clignement d'œil. Cela avait suscité très rapidement des craintes sur la protection de la vie privée. Les ingénieurs de Google n'ont perdu de temps. Ils se sont immédiatement remis au travail en tenant compte des nombreuses critiques. Ils ont élaboré un nouveau modèle, l'ont testé discrètement en laboratoire et auprès de quelques entreprises bien ciblées qui ont accepté de jouer le jeu comme Boeing, General Electric ou l'allemand Volkswagen.

Un gain de temps et de rentabilité

L'argument technologique et commercial est de dire que la Google Glass, rebaptisée Glass Enterprise Edition, permet de travailler plus vite, de façon plus concentrée, en gardant les mains libres. Les salariés dotés des binocles nouvelle génération peuvent, d'un clin d'œil, consulter de la documentation comme un mode d'emploi (le document s'affiche sur les verres) et ce en utilisant la machine sur laquelle ils travaillent. Gain de temps et donc de rentabilité.

Google a poussé le luxe jusqu'à alléger la monture, améliorer le design, les rendre plus agréables à porter sur une longue durée. Et, très important, l'autonomie de la batterie a été renforcée.

La réalité du marché de la "réalité augmentée"

C'est le pari qu'entend bien relever Google. Et ce pari ne sera pas gagné uniquement sur le plan technologique. Il va d'abord falloir gagner la confiance des clients (grands groupes et PME) qui connaissent surtout le géant de la Silicon Valley pour ses services comme le nuage informatique (le cloud), le moteur de recherche ou la publicité digitale. Il devra ensuite bien se démarquer face à la concurrence. En septembre dernier, le service américain de messagerie Snapchat a annoncé le lancement de ses propres lunettes connectées, équipées d'une caméra miniature, mais destinées à une clientèle grand public et jeune.

En se plaçant sur le segment professionnel, Google prend l'avantage dans un marché à fort potentiel de croissance. La clientèle professionnelle est moins versatile que le grand public plus sensible aux effets de mode.Cette renaissance d'un produit au départ contesté pourrait, à terme, rapporter quelque deux milliards de dollars supplémentaires au groupe américain.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO