Le décryptage éco. Le prix du tabac monte, la colère des buralistes aussi

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les buralistes organisent une opération escargot mercredi pour protester contre la hausse prévue du prix des cigarettes. Le décryptage de Fanny Guinochet.

Les buralistes organisent une opération escargot mercredi pour protester contre la hausse prévue du prix des cigarettes. Le paquet pourrait coûter jusqu'à 10 euros d'ici 2020.

Les buralistes font grise mine. Ils ont déjà eu le paquet neutre, sans logo, et maintenant le gouvernement annonce encore des hausses de prix du tabac, le paquet va augmenter en novembre prochain d’environ 35 centimes et il y aura une seconde augmentation d'un euro en mars 2018. L’objectif est même qu’il atteigne 10 € d’ici 2020.

Plus de 80% de taxes sur le prix du paquet

En réalité, le gouvernement n’a pas le pouvoir de fixer le prix du paquet, Ce sont les fabricants de cigarettes qui choisissent, mais les taxes représentent plus de 80% du prix du tabac alors forcément, l’augmentation des taxes se répercute sur le consommateur.

Du coup, les buralistes et les fabricants de tabac craignent que ces hausses du prix du tabac n’entrainent une baisse des ventes. La profession estime qu’un euro de plus entraînerait jusqu’ à 30% de ventes en moins. Et c’est vrai qu’entre 2000 à 2016, le prix du paquet de tabac a plus que doublé et les ventes ont presque été divisées par deux. Les buralistes ont peur que des milliards de cigarettes supplémentaires se vendent sous le manteau, ou soient achetées à l'étranger, dans les pays voisins, en Belgique, en Andorre où les cigarettes sont beaucoup moins chères. En Espagne par exemple, le prix du paquet est presque deux fois moins cher qu’en France.

Aujourd’hui, on estime que 27% des cigarettes consommées dans l’hexagone ne sont pas achetées dans les bureaux de tabac français. Les buralistes dénoncent l'absence de lutte contre le marché parallèle. Ils demandent au gouvernement d’intervenir. En même temps, le gouvernement a tout intérêt lui aussi ce que les ventes de tabac ne lui échappent pas. Parce que ca lui rapporte de l’argent, beaucoup d’argent même. Entre la TVA et les différentes taxes qu’il prélève, la vente de cigarettes lui rapporte chaque année 14 milliards d’euros ! Le marché parallèle, ce serait 3 milliards d'euros de recettes en moins… ce sont des estimations mais ces chiffres sont importants.

Le paradoxe, c’est que le gouvernement augmente le prix du tabac pour inciter les français à moins fumer, c’est une priorité de santé publique On compte aujourd’hui 16 millions de fumeurs. Le tabac serait à l’origine de 80 000 décès prématurés par an.

Le chiffre du jour

1 million … vous êtes 1 million de clients , depuis un an, à avoir quitté EDF pour signer chez un opérateur alternatif. C’est la conséquence de l'ouverture à la concurrence du marché de l’électricité et à la structuration des offres des opérateurs.