Le décryptage éco. Emmanuel Macron représente-t-il une offre politique alternative ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que l'ancien ministre de l'Economie et des Finances doit officialiser sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 mercredi, peut-il vraiment se présenter comme une "alternative" aux autres candidats ?

Emmanuel Macron représente-t-il une offre politique alternative ? Difficile de répondre à la question.

Est-ce qu’Emmanuel Macron représente vraiment une offre politique alternative, construite, crédible, accessible? C’est tout l’enjeu de ce qui va démarrer mercredi 16 novembre. Il doit réussir à partir de cette date à incarner, à dessiner une vraie vision, un cap, un grand dessein, tout ce que François Hollande n’a pas réussi à faire et qui est la clé de la déception née de ce quinquennat.

Jusqu’ici, il y a une promesse, peut-être un doute diront les sceptiques, et en tout cas une vraie cote de sympathie qu’on observe dans les sondages : chacun sait que son bilan comme ministre est un bilan contrarié, qu’Emmanuel Macron a perdu de nombreux arbitrages, et qu’il n’a pas pu faire ce qu’il aurait souhaité.

Cependant, il ne se résume pas à ce bilan somme toute assez modeste à Bercy. Maintenant libéré de ses fonctions, il a pris plusieurs mois pour aller écouter les Français. Son moment de vérité, c’est maintenant.

Beaucoup de Français lui reconnaissent une vraie personnalité, une différence dans le monde politique, une jeunesse, une sincérité, des valeurs, un parcours public-privé intéressant, un franc parler, un ancrage à gauche, le fait qu’il soit tourné vers le futur. Tout ça représente beaucoup, un bel actif, mais ce n’est pas encore une vraie alternative.

Quel programme ?

Nous sommes à plus de six mois de l’élection. Emmanuel Macron a encore le temps de dérouler des mesures précises, et il vaut mieux qu’il prenne le temps plutôt que de jeter sur la table un programme tout fait, embrassant tous les sujets. On sait en général comment finissent ce genre de programme qui se fracasse sur le réel et sont vite trahis.

En revanche, il faut que sa vision, son projet s’appuie d’abord sur l’économie. L’économie, c’est son terrain de légitimité et de compétence. Et c’est une clé énorme pour répondre aux problèmes du pays, aux aspirations des Français, et pour dévoiler une méthode et une vision différentes de ce qui a été proposé jusqu’ici. Là Emmanuel Macron est très attendu et la grande question, c’est comment on crée de l’emploi, comment on débloque l’économie française, comment on sort enfin du chômage de masse avec une méthode et un projet différents de tout ce qui a été proposé et qui n’a pas marché.

Si Emmanuel Macron parvient à formuler une vision et un projet crédible, novateur, sur cette grande question de l’emploi, il aura passé un cap décisif. Le défi est considérable, il le sait, et ce n’est certainement pas un hasard s’il a choisi d’annoncer sa candidature dans un lieu emblématique de tous les blocages français, et en particuliers de ceux qui frappent la jeunesse, en Seine-Saint-Denis, à Bobigny, dans un centre d’apprentissage. Tout cela ne doit rien au hasard.

"Sécurité économique pour la France de demain"

Il a quelques pistes, quand on regarde notamment ce que disent les jeunes entrepreneurs chez qui Emmanuel Macron a suscité un réel intérêt.

Nicolas Colin, fondateur du fonds d’investissements dans les start-up numériques TheFamily, suggère à Emmanuel Macron de bâtir son projet sur la question de la "sécurité économique pour la France de demain". Dit comme cela, c’est encore assez abstrait, il y a un gros travail de reformulation à faire, mais on voit bien l’idée : nous sommes entrés dans une série de mutations profondes, qui bouleversent des emplois, excluent ou plutôt précarisent des situations.

Si on invente un système intelligent, et compréhensible qui accompagne et surtout sécurise les emplois, ou plutôt les personnes, ce serait nouveau, et sans doute très puissant pour bâtir un grand projet politique.

Vous êtes à nouveau en ligne