Le décryptage éco. Carrefour, changement de direction et de génération

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'ancien patron de la Fnac, Alexandre Bompard, prend mardi la tête du géant français de la grande distribution.

Changement de direction chez Carrefour : mardi 18 juillet, l'ancien patron de la Fnac, Alexandre Bompard, s’installe dans le fauteuil de Georges Plassat à la tête du géant français de la grande distribution. Un changement de direction, mais surtout de génération.

Alexandre Bompard, 44 ans, président directeur-général de Fnac-Darty, succède à Georges Plassat qui prend sa retraite à 68 ans. Canal+, Europe 1, Fnac : le CV d'Alexandre Bompard s'est bien garni depuis son passage par l’ENA et le cabinet de François Fillon lorsque celui-ci était ministre des Affaires sociales. Aujourd’hui, c’est à la tête d’un poids lourd qu’il s’installe. Carrefour affiche un chiffre d’affaires de 85 milliards d’euros et compte 380 000 salariés. Le groupe est dix fois plus gros que Fnac-Darty, ce qui donne une idée de la tâche qui l'attend.

Carrefour : un poids lourd qui doit penser numérique

Alexandre Bompard hérite d’une entreprise dont la situation financière a été assainie ces dernières années par Georges Plassat, arrivé en 2012, et qui a fait du groupe le premier employeur privé de France. L'un des coups de génie de Plassat a été de croire en l'Espagne et l'Italie. En pleine crise, contre l'avis des marchés, il n'y a pas fermé de magasins contrairement à d'autres pays. Stratégie gagnante puisque ces deux pays ont remonté la pente.

La nouvelle page qu'Alexandre Bompard va devoir écrire est celle de la transformation numérique. Le numérique est encore dans les limbes chez Carrefour malgré le rachat en 2016 du site rueducommerce.com. Le commerce électronique pour lutter contre Amazon et tous les autres concurrents frontaux, Alexandre Bompard connaît. Il a fait de fnac.com le troisième site marchand français.

Le nouveau patron devra aussi relancer le modèle économique et commercial des hypermarchés qui s’essouffle, et décider de l’avenir des activités du groupe en Chine, dans le rouge depuis plusieurs années. Enfin, les syndicats l’attendent de pied ferme sur plusieurs dossiers comme les conditions de travail et le nombre de collaborateurs jugés insuffisants dans les points de vente.

Fnac : une succession dans la continuité

Alexandre Bompard laisse la Fnac derrière lui, après le rapprochement avec Darty. Le choix de la continuité l’a emporté. C’est un binôme interne qui va prendre la direction : Jacques Veyrat, administrateur, et Enrique Martinez, directeur général  Europe du Nord de la Fnac. Leur mission sera de poursuivre l'intégration des deux enseignes et développer de nouveaux services. Elle est bien loin, l’image du simple "agitateur culturel" que son créateur en 1954, l'ancien trotskiste Max Théret, avait voulu sous de forme coopérative. La Fédération nationale d’achat des cadres est en passe de devenir un empire industriel.

Après l’aventure Fnac, beaucoup voyaient Alexandre Bompard à la tête d’Air France ou de l’opérateur téléphonique Orange. Finalement, ça sera Carrefour. Georges Plassat aurait préféré un successeur choisi en interne mais la bataille des actionnaires en a décidé autrement.