La Vache qui rit se met au régime Pom’Potes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Vache qui rit s’apprête à racheter Pom’Potes, les compotes du groupe MOM également connu pour les crèmes Mont-Blanc. L’opération n’est pas seulement gustative.

Cela restera certainement l’histoire d’entreprise de cet été 2016. Preuve que le cœur de la saison estivale reste très actif pour conclure de bonnes affaires. Et celle-ci en est une, tant les enjeux industriels sont évidents.

Le groupe fromager BEL – Vache qui rit, mais aussi Boursin, Babybel et Apéricube, entre autres – vient d’entrer en négociations exclusives pour reprendre 65% du capital de MOM, l’industriel inventeur des compotes en gourdes.

MOM est actuellement détenu par le fonds d’investissement LBO France. Les discussions devraient aboutir d'ici la fin de l'année.

Montant de la transaction inconnu

Le montant de l’opération n'a pas été communiqué. Mais le repreneur a fait une promesse : il ne cherchera pas les économies d’échelles et ne licenciera pas comme généralement dans ce genre d’opération de rapprochement. 

Il n'y aura pas de fusion. Chaque groupe gardera sa direction et son autonomie. Les actuels dirigeants de MOM conserveront les 35% qu'ils détiennent au capital de leur entreprise.

En mettant la main sur ce groupe, BEL veut créer des synergies pour faire de la croissance. Son ambition est de doubler de taille à l'horizon 2025. Se renforcer en Amérique du Nord et devenir l’empereur des goûters de cartable, le roi du "grignotage ambulant".

Virage stratégique pour BEL

C’est un virage stratégique important pour ce groupe fondé en 1865 par Jules Bel dans le Jura où il affinait et commercialisait le fromage Comté. L’entreprise grandira au fil des décennies et finira par s’implanter aux Etats-Unis et en Afrique.

BEL, ce sont aujourd’hui un peu plus de 13.000 collaborateurs dans 30 pays. En 2015, son chiffre d’affaires a atteint 3 milliards d’euros.

La vraie idée est de proposer dans un avenir proche des produits lactés en gourde. Le "yaourt ambiant" ne nécessitant pas de passer par la chaîne du froid pour sa conservation. C’est le snacking sain en portions.

BEL maîtrise la laiterie et MOM le packaging. Le procédé de la gourde à comporte a été inventé en 1998 et commercialisé avec succès aux Etats-Unis, très friands de produits naturels consommables rapidement avec les garanties sanitaires très strictes.

MOM et BEL, mains dans la main, c’est le mariage du contenant et du contenu

Premier pas vers ce virage industriel, pour celles et ceux qui aiment la crème dessert, les gourdes Mont-Blanc arriveront normalement sur le marché à l’automne.

Mais le patron de BEL est catégorique : hors de question de faire entrer la Vache qui rit dans un tube. La pauvre bête y perdrait son sourire et le groupe ferait une sérieuse entorse à son marketing. Sacrilège.

Vous êtes à nouveau en ligne