La Chine se rue sur le dollar

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce n’est pas une ruée vers l’or, mais une ruée sur le dollar ! Les Chinois achètent à tout va de la monnaie américaine au point que les autorités s’en inquiètent. Pourquoi diable une telle frénésie ?

 Je vais tenter de vous l’expliquer. Je ne sais pas si vous avez connu ça, mais quand on était jeune et qu’on partait des pays réputés peu sûrs, on avait des ceintures, avec une fermeture éclair où l’on pouvait cacher des billets. Et bien une jeune chinoise s’est fait prendre dernièrement à Hong Kong, elle n’avait pas mis de ceintures mais elle s’était collée à même le corps des paquets de billets verts pour un montant record et bien évidemment interdit de 250 000 dollars… Ce n’est pas un cas isolé, à travers les réseaux chinois, la consigne a pris comme une trainée de poudre. Les particuliers et les entreprises rivalisent d’astuces pour réussir à se procurer des billets verts et se jouer des lois : la dernière méthode dite des schtroumpfs » fait fureur : elle consiste à demander à des connaissances de transporter chacune 50 000 dollars en liquide, la limite légale d’achat de devises par an et par personne. Avec 50 « Schtroumpfs », vous pouvez sortir légalement 2 millions et demi de dollars. Et la folie du billet vert est devenue telle, qu’en dix-huit mois, presque 1000 milliards de dollars sont sortis du pays.

Qu’est-ce qui motivent vraiment ces Chinois ?

On a parfois tendance à l’oublier, mais la Chine a construit un régime aussi étrange que baroque, l’hybridation d’une dictature communiste et d’un ultra-capitalisme. Et avec vingt cinq ans de croissance fulgurante, on a assisté à l’émergence d’une classe moyenne de plusieurs centaines de millions de personnes, et d’une grande bourgeoise d’affaires, plus réduite, mais très argentée, qui joue en bourse, place son argent, spécule, et a souvent gagné des petites fortunes quand la croissance et l’argent coulaient à flots. Seulement depuis le net ralentissement de l’économie, la monnaie chinoise est très chahutée, elle a perdu de sa valeur, et les particuliers qui ont des économies, de même que les entreprises, ont cherché en catastrophe une monnaie plus forte pour garantir leur pouvoir d’achat, et ne pas risquer de tout perdre et se sont donc ruées sur le dollar. La Chine est le pays du très grand nombre et de la démesure, les Chinois ne font rien à moitié.

Et ce mouvement déstabilise encore un peu plus l’économie chinoise…

Oui, et c’est pour ça que les autorités chinoises ont durci le ton. On les sent même un peu paniquées, la banque centrale ne publie même plus de chiffres sur les sorties d’argent. La presse mène campagne contre ces pratiques en affirmant que les placements en Yuan sont plus rentables que ceux en dollars. Mais cette fuite de capitaux a pris une telle ampleur qu’elle crée un problème de liquidité au moment où la banque centrale chinoise fait tout pour donner de l’oxygène à son économie. La banque a changé ses règles de marchés, diminué ses taux d’intérêts. Et surtout, pour compenser la fuite des capitaux, la banque rachète massivement des Yuans, pour soutenir sa monnaie. Et ça lui coûte une telle fortune qu’elle ne pourra pas continuer ces rachats à ce rythme là très longtemps. Pékin a déjà trouvé un bouc-émissaire : ce week end c’est le régulateur des marché chinois qui a été démis de ses fonctions. Les turbulences de l’économie chinoise ne sont pas près de se calmer. Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’économie mondiale.