Le décryptage éco. 2018 : les ventes de voitures neuves en hausse, sauf pour les véhicules diesel

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les chiffres du marché automobile français du mois de décembre sont tombés, ce qui permet de dresser le bilan pour l'ensemble de 2018, quatrième année consécutive de hausse.

Les chiffres du marché automobile français sont satisfaisants pour le mois de décembre, ce qui permet de dresser le bilan pour l'ensemble de 2018, quatrième année consécutive positive.

Au mois de décembre, les ventes automobiles françaises ont baissé de 14,5%. Un peu plus de 165 000 voitures particulières neuves ont été immatriculées le mois dernier dans l'hexagone. Malgré le flottement enregistré sur le quatrième trimestre, le marché auto français a progressé de 3% sur l'ensemble de l'année.

PSA en forme, Renault un peu moins

PSA, qui regroupe désormais les marques Peugeot, Citroën et DS, a continué de profiter du rachat d'Opel et de Vauxhall à l’été 2017. En 2018, ses ventes ont progressé de 13%, là où celles de Renault n'ont augmenté que de 2,5%. Impossible de dire pour l'instant si l'affaire Carlos Ghosn a eu un impact sur les ventes du groupe au losange. 

Pourquoi la baisse générale du quatrième trimestre ?  

Indépendamment du mouvement des gilets jaunes, dont il faudra également analyser l'impact concret, le marché a surtout continué d’accuser le coup de l’entrée en vigueur d’une nouvelle norme européenne qui avait artificiellement gonflé les ventes l’été dernier : les normes pour calculer la consommation de carburant et des émissions de CO2. Les véhicules neufs doivent désormais être soumis à ce que l’on appelle les tests "WLTP", des tests en laboratoires qui mesurent la consommation et les rejets de CO2, d’oxyde d’azote, de particules fines et autres produits nocifs. Certains constructeurs sont soupçonnés d’avoir accordé de gros rabais en juillet et en août sur des véhicules qui, normalement, n’auraient plus du tout être vendus dès septembre.  

Désamour grandissant pour le diesel  

En 2012, le diesel représentait les trois quarts des ventes de voitures neuves en France. En 2017 on était à moins de 50%. En 2018, on est tombé à moins de 40%. C'est-à-dire que l’on n'est plus qu'à environ une voiture diesel sur trois vendues en France. La location a aussi beaucoup changé les habitudes des automobilistes, grâce à ce que l'on appelle la LOA (la location avec option d'achat). Ce système permet de louer sa voiture sur une longue période. Au bout de quelques années de location, le locataire peut rendre le véhicule ou l'acquérir à des conditions particulières. Ce système séduit aujourd'hui un acheteur sur trois. Les ventes automobiles l'année dernière en France ont prouvé une fois de plus la profonde mutation du secteur.  

Vous êtes à nouveau en ligne