Le débrief politique. Marine Le Pen cible de Hollande et Hamon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Marine Le Pen qui critique les magistrats et Hollande qui lui répond, Mélenchon qui raille Fillon et Poutou moqué sur un plateau TV. Tout ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité politique du lundi 27 février. 

La réplique de François Hollande 

Lors d'une visite inédite pour un chef d'état en exercice au Grand Orient de France, lundi 27 décembre, François Hollande s'en est pris directement à Marine Le Pen qui dans son discours au meeting de Nantes, dimanche, a appellé les magistrats à ne pas contrecarrer la volonté du peuple. Visé par des enquêtes judiciaires, la présidente du Front national a mis en garde les fonctionnaires en leur demandant de ne pas participer à de telles dérives. "Je n'accepterai jamais que l'on puisse mettre en cause les fonctionnaires dans notre République (...) Impartialité de la justice, indépendance de l'Etat, ce sont des valeurs très importantes qu'il faut ici rappeler quand elles sont justement mises en cause" a lancé François Hollande lors de son discours.  

Une attaque très claire du chef de l'Etat contre Marine Le Pen mais aussi une allusion à François Fillon. Dimanche, dans un commmuniqué, le candidat de la droite et du centre dénonçait  les incidents du week-end à Nantes. Il a accusé le gouvernement de ne pas permettre un exercice serein de la démocratie et de laisser se devélopper dans le pays "un climat de quasi guerre civile". En visite ce matin à Meaux, François Fillon en a remis une couche mais il a changé les mots. En visite au salon de l'Agriculture, Bernard Cazeneuve, le Premier ministre a rétorqué : "Employer le terme de guerre civile comme l'a fait françois Fillon ce n'est pas responsable mais je peux comprendre que certains candidats soient tentés de dissimuler derrière des polémiques une difficulté à faire campagne a dénoncer." 

Pas de salon pour Mélenchon 

Contrairement à beaucoup d'autres candidats, Jean-Luc Mélenchon n'ira pas au salon de l'Agriculture. Le modèle agricole qu'il défend n'est pas compatible selon lui avec une visite porte de Versailles à Paris. Il est donc allé dans la ferme biologique des Bayottes dans l'Oise pour parler de son programme et s'en prendre aussi à François Fillon et à ses déclarations. "Je crois qu'il a dû un peu disjoncté" a commenté le candidat. "On est dans un pays excédé mais il ne faut pas grimper aux rideaux parce que ses affaires vont mal. Ces gens-là, c'est des rentiers donc ils s'attendent à ce que ça leur tombe tout cuit dans le bec et quand ça se passe pa, ils sont tout furieux et se disent 'c'est pas normal'. Et ben si, ça s'appelle la démocratie" a-t-il ajouté. Le candidat de la France Insoumise qui a refusé en revanche toute autre question, notamment sur l'échec des discussions avec Benoît Hamon. "Demandez aux vaches !" a-t-'il fini par répondre aux journalistes qui insitaient pour avoir une déclaration. 

Première sortie de campagne pour Hamon avec Jadot 

Yannick Jadot, le candidat des Verts, et Benoît Hamon avec qui il a conclu un accord se sont retrouvés ce lundi matin dans un fast food parisien, un lieu symbolique à leurs yeux de la lutte sociale pour l'environnement et contre l'évasion fiscale. C'était l'occasion pour le candidat du parti socialiste de s'en prendre à la présidente du Front national. "Faire le choix de mettre Marine Le Pen au pouvoir, c'est perdre le pouvoir, outre le désordre et la violence qu'elle crééra" a expliqué Benoît Hamon devant micros et caméras. 

Benoît Hamon a par ailleurs reçu le soutien très officiel pour sa campagne d'Axelle Lemaire. La secrétaire d'Etat chargée du numérique et de l'innovation a annoncé aujourd'hui sa démission du gouvernement pour se consacrer pleinement à sa mission. 

L'appel solennel de Le Pen au mont Saint Michel 

A 55 jours du premier tour, Marine Le Pen avait choisi aujourd'hui le mont Saint-Michel, lieu de pelerinage de beaucoup de candidats à la présidentielle pour lancer un appel solennel. "C'est ici que j'ai choisi de lancer un appel aux Français. J'appelle tous les Français de toutes origines et de toutes opinions à me rejoindre dans le grand rassemblement fraternel des patriotes" a lancé la présidente du FN. Demain, Marine Le Pen sera au salon de l'agriculture pour une visite marathon. 

La note du débrief 

On est pas loin du zéro pointé pour l'émission de Laurent Ruquier, On n'est pas couché. Les médias ne sont pas les derniers à accuser la classe politique de rabaisser le niveau du débat public. Quand c'est l'inverse il faut savoir le dire. Invité de l'émission samedi dernier, Philippe Poutou, candidat du NPA a essuyé moqueries et irrespect sur la question des licenciements. La séquence n'a même pas été coupée au montage. On était pas loin du zéro mais ça sera un 2/20 comme France 2.