Le débrief politique. La crise en Guyane s'invite dans la campagne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La grève générale en Guyane, Fillon à La Turballe, Hamon en "anti-Fillon", Marine Le Pen sur sa nièce Marion... Tout ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actualité politique du lundi  27 mars, avec Louise Bodet.

Le tir de barrage de Cazeneuve sur la Guyane

Une "grève générale illimitée" a débuté lundi 27 mars, en Guyane. Cette lointaine terre française se rappelle avec fracas au souvenir du gouvernement et des candidats. Minée par le chômage et l'insécurité, la Guyane réclame des mesures et la venue d'un ministre de plein exercice. Ce sera le cas avant la fin de semaine, si le calme revient, promet Bernard Cazeneuve.

Depuis le perron de Matignon, le Premier ministre met en garde les candidats à la présidentielle tentés d'instrumentaliser la crise. "Aucun des assauts de démagogie que la période électorale semble favoriser ne détournera le gouvernement de sa volonté d'aboutir à des solutions concrètes."

Depuis deux jours, les critiques pleuvent. François Fillon, notamment, étrille le bilan outremer de François Hollande. "C'est une situation extraordinairement dangereuse, qui est le résultat d'une absence de politique en matière d'outre-mer depuis cinq ans, sur des territoires qui avaient déjà des handicaps."

Bol d'air et concert de casseroles pour Fillon à La Turballe

François Fillon était à La Turballe (Loire-Atlantique) lundi après-midi, où il a rencontré des pêcheurs, et fait une petite balade en mer. Un grand bol d'air pour le candidat LR, loin de ce "cabinet noir" qui, dit-il, veut sa peau.

Mais le clapotis des vagues et les cris des mouettes n'ont pas suffi à couvrir une toute autre musique, celle des manifestants et de porteurs de casseroles. François Fillon a esquivé ce comité d'accueil en changeant de train et de gare d'arrivée. C'est en voiture qu'il a terminé son trajet. Après son déplacement, François Fillon était en meeting à Nantes. Et il s'est efforcé de revenir aux sujets de fond.

Pécresse en campagne sur les réseaux sociaux et devant la justice

Le projet, rien que le projet... Voilà ce que vend Valérie Pécresse sur les réseaux sociaux. L'équipe de la présidente de la région IDF, chargée de promouvoir le projet de François Fillon, met en ligne à partir de lundi des petites vidéos pédagogiques sur les principales propositions du candidat. Ça s'appelle #UnJourUneMesure, et la première d'entre elles concerne le régime social des indépendants (RSI).

Une cinquantaine de vidéos comme celle-ci ont été tournées ce week-end par les équipes de Valérie Pécresse, qui a plusieurs fers au feu. Elle fait partie des six responsables LR qui ont saisi la justice pour "infractions" commises selon eux par l'exécutif via le fameux "cabinet noir" supposé œuvrer depuis l'Elysée..

Fillon donne des idées à Hamon

La visite glaciale de François Fillon dans une maison de retraite de Brie-sur-Marne a laissé des traces. La séquence, diffusée jeudi 23 mars sur France 2, a donné des idées à un autre candidat. Le socialiste Benoît Hamon s'est littéralement engouffré dans la brèche. Il était lundi à midi dans cette même maison de retraite. L'objectif : apparaître comme "l'anti-Fillon absolu". "Quand j'ai regardé ce reportage, a confié Benoît Hamon, je me suis dit que j'étais l'anti-Fillon absolu. Pas simplement en termes d'éthique personnelle. Tout ce que François Fillon a montré, c'est sa sécheresse."

Lassalle se voit haut, très haut

Pronostic signé Jean Lassalle. "L'affiche du second tour est quasiment connue, ce sera certainement Mme Le Pen contre moi." Dixit le député centriste, sur LCI, lundi. Il remporte haut la main la palme de l'optimisme. Qui persiste et signe sur son compte Twitter.

Marine fera sans Marion

La palme de la franchise pourrait revenir à Marine Le Pen : pas question si elle est élue de nommer sa nièce ministre. Marion Maréchal-Le Pen, privée de portefeuille pour raison familiale... "Le simple fait qu'elle soit ma nièce poserait un problème", estime Marine Le Pen. Mais elle parait aussi trop "inexpérimentée". "Elle est assez raide, c'est vrai, un peu comme la jeunesse française", tacle Marine Le Pen dans un entretien à Femme Actuelle

Macron dans les clous

Des nouvelles de la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron ? RAS ! La Haute autorité pour la transparence de la vie publique n'a rien trouvé à redire à cette déclaration. L'association Anticor l'avait saisie à propos de l'écart entre le revenu perçu par Emmanuel Macron entre 2009 et 2014, 3,3 millions d'euros, et son patrimoine net déclaré en 2014, 200 000 euros. Rien d'anormal, après examen attentif, dit la Haute autorité.

Hollande se projette

La confidence du jour est signée François Hollande. Depuis Singapour, où il a entamé le dernier voyage officiel de son quinquennat, le président annonce qu'il n'aura pas d'activités privées rémunérées dans sa vie d'après. "Je n'en avais pas avant, je n'en ai pas eu pendant, et je n'en aurai pas après." Pas d'activité privée, mais François Hollande ne s'engage pas à quitter complètement la vie politique. La retraite, si je veux !

Vous êtes à nouveau en ligne