Le Clasico. "Thierry Henry à Arsenal, c'est le sens de l'histoire. Il faut juste trouver la date"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les invités du Clasico ont évoqué lundi l'avenir d'entraîneur de Thierry Henry. Ils sont revenus également sur les salaires records des joueurs de football et sur l'arbitrage vidéo.  

Les salaires des footballeurs continuent de battre des records

L'hebdomadaire France Football publie mardi 28 mars un numéro spécial "salaires des stars" du football. Cristiano Ronaldo a été le joueur le mieux rémunéré pour la saison 2016-2017, avec 87,5 millions d'euros de revenus. Ce chiffre prend en compte les salaires, les primes et les revenus publicitaires. "La moitié de son salaire vient du sponsoring" a précisé François Verdenet, journaliste à France Football, "c'est énorme par rapport à ce que peuvent toucher les joueurs français ou qui évoluent en France."

Le podium, constitué de Ronaldo, Messi et Neymar, n'a jamais autant pesé, avec 219,5 millions d'euros, tout comme le top 20, avec 619,2 millions d'euros. Malgré les crises financières et les scandales, les salaires des footballeurs continuent à battre des records. "Ça fait rentrer de l'argent, des billets, des sponsors, vendre des maillots, il y a une véritable économie derrière le football." a expliqué sur franceinfo Johan Hufnagel, directeur délégué de Libération. 

Ça reste des chiffres affolants mais pour des joueurs qui sont hors-normes.

Johan Hufnagel, directeur délégué de Libération

à franceinfo

"Comment savoir si un joueur est sous ou sur payé ? " s'est demandé Luc Sonor, ancien défenseur de Monaco et de l’équipe de France. "Pour moi, un joueur sur-payé est un joueur qui sur le plan de l'image, du merchandising, n'apporte pas suffisamment. S'il a un nom, un gros salaire et que malgré tout le club n'arrive pas à se renflouer avec le merchandising, oui, il est sur-payé."  a-t-il conclu. 

L'arbitrage vidéo grignote du terrain

Les arbitres du match France - Espagne mardi 28 mars seront assistés par la vidéo, et pour la première fois, le match pourra être interrompu en cas de litiges, à la demande de l'arbitre central. Cette nouveauté a été demandée par les fédérations française et espagnole, et acceptée par l'UEFA. "J'ai des doutes sur l'utilisation de la vidéo" a confié sur franceinfo François Pinet, journaliste à Explicite. "Je trouve la Goal Line Technology très bien. En revanche, avec la vidéo il y aura toujours des débats. Vous pouvez mettre mille ralentis sur une action, on ne sera pas forcément d'accord s'il y a penalty ou non."

Ça peut aider mais ce n'est pas une avancée extraordinaire

François Pinet, journaliste à "Explicite"

à franceinfo

"Je suis contre la vidéo" a affirmé Luc Sonor, ancien défenseur de Monaco et de l’équipe de France. "Je me demande à quel point l'arbitre ne va pas être encore plus dans la difficulté." François Verdenet, journaliste à France Football a complété ces propos : "La vidéo oui, mais dans des cas précis avec un cahier des charges strict : lorsqu'il y a des agressions, lorsque l'arbitre n'a pas vu certaines fautes...Pour les hors-jeux litigieux etc., il faut laisser jouer, c'est le charme du football". Le risque pour Johan Hufnagel, directeur délégué de Libération : "Un jeu décousu". 

Arsenal : l'après Wenger

Thierry Henry a évoqué sur Canal Plus dimanche 26 mars sa nouvelle carrière d'entraîneur comme deuxième assistant du sélectionneur belge Roberto Martinez. Il a également évoqué son ancien club, Arsenal, et sa succession éventuelle à Arsène Wenger : "Il y a des choses qu'il faut respecter. C'est mon club de coeur mais ce n'est pas pour ça que j'ai un passe-droit" a-t-il répondu.    

"C'est hors de propos dans l'immédiat", a analysé François Verdenet, journaliste à France Football, "Il doit encore valider son diplôme de Licence pro UEFA. Mais ensuite, Thierry Henry à Arsenal, c'est le sens de l'histoire, il faut juste trouver la date.

C'est quand même son ambition cachée

François Verdenet, journaliste à France Football

à franceinfo

"Patrick Vieira passera avant lui" a estimé de son côté Luc Sonor, ancien défenseur de Monaco et de l’équipe de France. "Arsène Wenger est un grand professionnel, un homme réfléchi, il connaît les deux. Je ne suis pas persuadé qu'il leur conseillerait de venir tout de suite à Arsenal, prendre ce club dans la situation où il se trouve. Il va plutôt mettre quelqu'un et ensuite permettre aux autres d'arriver" a-t-il estimé. Le club anglais est en plein doutes. Il s'est fait éliminé de la Ligue des champions au stade des huitièmes de finale, battu à l'aller comme au retour cinq buts à un. 

Vous êtes à nouveau en ligne