Le Clasico. "On a tendance à dire que le match retour à l’extérieur est un handicap, mais la Juve qui recevait Barcelone à l’aller" s'est qualifiée

Les invités du "Clasico" sont revenus, vendredi soir, sur les tirages au sort de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa pour Monaco et Lyon, ainsi que la sanction, d'un match à huis-clos, infligée à Bastia.

Monaco et Lyon sont fixés

Les deux clubs français, encore présents en coupe d'Europe, connaissent leurs adversaire. Le tirage au sort a eu lieu vendredi 21 avril, en Suisse à Nyon. Monaco affrontera la Juventus Turin en demi-finale de la Ligue des Champions, tandis que Lyon sera opposé à l'Ajax d'Amsterdam, en Ligue Europa. Les Monégasques accueilleront les Turinois lors du match aller. Une situation qui est bien souvent qualifiée de compliquer. "On a tendance à dire que le match retour à l’extérieur est un handicap, mais l’exemple le plus parfait et le plus intéressant, est celui de la Juve qui recevait à l’aller Barcelone. Ils se sont qualifiés au final. J’ai l’impression que le match aller et le match n’ont plus trop d’incidence", a expliqué Vincent Duchesne, journaliste au service des sports du Figaro.

Les Monégasques sont dans une position où ils n'ont rien à perdre et tout à gagner. Ils font une saison exceptionnelle et sont là où on ne les attendait pas

Thomas Coville
navigateur

à franceinfo

A contrario, l'Olympique Lyonnais recevra lors du match retour. Dans un premier-temps, ils se seront déplacés chez des Bataves où "il y a une génération incroyable", a expliqué Laurent Lasne. L'écrivain a ensuite argumenté sur le fait que les joueurs de l'Ajax "sont très jeunes. Lyon a une expérience plus importante".

Premières sanctions pour Bastia

La commission de discipline de la LFP a rendu sa première salve de sanctions, jeudi 20 avril, à l'encontre de Bastia, à la suite des évènements survenus face à Lyon. Les Bastiais ont écopé d'une suspension de leur stade Armand-Césari à titre conservatoire. La LFP ouvre une instruction sur ce dossier qui pourrait aboutir le 4 mai à d'autres sanctions, plus lourdes, pour le club corse, avant de prendre des sanctions définitives.

Déjà en difficulté sportivement, les joueurs bastiais prennent un nouveau coup sur la tête. Si les invités du Clasico ont approuvé cette sanction, ce fut l'occasion pour l'ancien attaquant de Lens et Le Mans Daniel Cousin de revenir sur ses expériences. "À chaque fois que l'on a été en Corse, en Ligue 2 ou en Ligue 1, on a toujours rencontré des difficultés et cela plus qu'ailleurs. Dans l'intimidation, les supporters corses sont toujours très limites", a-t-il raconté.

Vous êtes à nouveau en ligne