Le Clasico. Défaite des Braqueuses en finale de l'Euro de basket : "C'est dommage, il n'y a pas eu de match"

Les invités du Clasico ont analysé deux défaites : celle des Braqueuses, en finale de l'Euro de basket dimanche, et celle du XV de France samedi, qui a conclu une tournée catastrophique pour les joueurs de Guy Novès. 

Les Braqueuses échouent en finale de l'Euro de basket

Les joueuses de l'équipe de France de basket ont perdu leur finale de l'Euro 2017 dimanche 25 juin contre l'Espagne. C'est leur troisième échec européen d'affilée depuis leur succès surprise en 2009, qui leur avait valu leur surnom de "Braqueuses".

"C'est dommage, il n'y a pas eu de match alors qu'on espérait un peu plus de suspens" a analysé François Pinet, journaliste pour Explicite. "On voit encore la marge de progression qu'il y a encore dans cette équipe de France". Toutefois, il a souligné : "On peut voir le côté positif : l'équipe de France s'est installée parmi les nations les plus fortes en Europe". "Il manquait un pivot" a commenté Grégory Schneider, chef des sports à Libération.

Déroute pour le XV de France

Le XV de France est revenu bredouille de sa tournée en Afrique du Sud. Les rugbymen français n'ont gagné aucun de leurs trois matchs tests. C'est la première fois depuis 108 ans que les Bleus n'avaient pas subi trois défaites de plus de 20 points de suite, alors qu'ils affronteront cinq fois les All Blacks la saison prochaine.

"Ce qui est assez inquiétant, c'est le niveau de jeu global, la technique et puis surtout ce climat autour de cette équipe de France, qui est assez nauséabond et qui promet un avenir assez chahuté" a commencé Vincent Péré-Lahaille, journaliste à Flair-Play. Il s'est interrogé sur "la cohabitation entre Guy Novès, Bernard Laporte et les joueurs au milieu."

"C'est un secret pour personne que Guy Novès et Bernard Laporte ne sont pas les meilleurs amis du monde" a continué François Pinet. "Guy Novès n'était pas le choix de Bernard Laporte, président de la fédération de rugby." Mais il a refusé de "faire le procès de Bernard Laporte, qui dit des choses. Il va essayer de mettre en place quelque chose pour mettre à disposition de l'équipe de France les internationaux, il y a au moins cette volonté-là."

Vous êtes à nouveau en ligne