Le Clasico. Décès de Stéphane Paille : "C'état un joueur percutant, un avant-centre comme on n'en fait plus tellement"

Les invités du Clasico ont rendu hommage mardi à Stéphane Paille, joueur de football français décédé à l'âge de 52 ans des suites d'une maladie foudroyante. 

Hommage à Stéphane Paille

Il est mort mardi 27 juin au matin, le jour de son anniversaire, à l'âge de 52 ans. Stéphane Paille, ancien attaquant international et entraîneur français, est décédé des suites d'une maladie "foudroyante". Champion d'Europe juniors en 1983, puis espoirs en 1988, Stéphane Paille était passé par plusieurs clubs dans les années 80-90 : Sochaux, Montpellier, Bordeaux, Caen, Lyon et enfin Mulhouse. Il avait inscrit 144 buts, en 460 match professionnels. 

"C'était un joueur percutant, costaud, un avant-centre comme on n'en fait plus tellement, qui savait marquer des buts dans toutes les positions" a décrit Stéphane Bitton, rédacteur en chef à foot123.fr . "On l'a souvent opposé à Jean-Pierre Papin, c'était la même époque."

C'était un renard de surface, un vrai talent 

Stéphane Bitton, rédacteur en chef à "foot123.fr"

à franceinfo

Daniel Pautrat, journaliste, s'est remémoré ses impressions du joueur : "C'était un beau-gosse, il était l'idole à Sochaux. Stéphane Paille avait un grand gabarit, comme Olivier Giroud, c'était un petit peu le même style. Malheureusement son après-football a été moins brillant." En 1997, Stéphane Paille avait été condamné à 18 mois de prison, dont quatre ans fermes, pour usage de drogue et complicité de trafic de stupéfiants.

La Fifa publie le "rapport Garcia"

La FIFA a décidé de publier mardi 27 juin le fameux "rapport Garcia"soit toute l'enquête sur l'attribution controversée des Coupes du monde 2018 et 2022, rédigée par un organe indépendant. L'instance internationale a justifié cette décision par un "souci de transparence" alors qu'elle avait jusqu'alors toujours refusé de le publier.                                                                      

Cette annonce intervient au lendemain des révélations du journal allemand Bild, qui a publié plusieurs extraits du rapport. Il apparaît notamment que deux millions de dollars ont été versés au moment des faits à la fille d'un membre du Comité exécutif de l'instance, seulement âgée de 10 ans. Le Brésilien Ricardo Teixeira est aujourd'hui inculpé par la justice américaine de corruption.

Vous êtes à nouveau en ligne