Le Clasico. Blessure de Tony Parker : "Il remettra le maillot des Spurs sur les épaules, c'est obligatoire"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tony Parker reviendra-t-il sur les terrains de basket après sa blessure mercredi ? Les invités du Clasico se sont interrogés sur la suite de sa carrière. Ils ont également évoqué le niveau du football français, sans titre continental depuis 21 ans. 

Parker en fin de carrière ?

C'est un coup dur pour Tony Parker. Le meneur français de San Antonio âgé de 34 ans a dû sortir sur blessure à moins de neuf minutes de la fin du match face aux Houston Rockets, remporté par les Spurs (121-96), mercredi 3 mai. 

Le Français s'est fait porter par deux coéquipiers pour évacuer le terrain et sera forfait jusqu'à la fin de la saison. Les examens médicaux ont révélé une rupture du tendon du quadriceps de la cuisse gauche. "Ça va être la fin de sa carrière." a prédit Joël Szpindel, réalisateur à France Bleu Paris. "C'est très compliqué à cet âge-là de revenir d'une telle blessure. C'est dommage" a-t-il regretté, avant d'expliquer : "Il fait des play-offs remarquables, il a fait ses deux derniers matchs à 25, 26 points. Il était à 18 points avant de sortir, il tient la baraque." 

David Bellion, directeur créatif du Red Star, est moins pessimiste : "On est toujours surpris par les grands champions. On peut s'attendre à tout. À cet âge-là, on se remet plus difficilement d'une blessure, mais le mental est quelque chose de mystérieux à son niveau."

Bruno Salomonjournaliste à France Bleu Paris, est encore plus catégorique : "Il remettra le maillot des Spurs sur les épaules, c'est obligatoire. C'est comme Zlatan, tu ne le vois pas terminer là-dessus. Un objectif s'est déclenché dans sa tête, en disant : Je ne terminerai pas ma carrière sur une blessure". 

Le niveau du foot français en question

Depuis 21 ans et la victoire du Paris-Saint-Germain en Coupe des coupes, le football français n'a gagné aucun titre continental. Pour David Bellion, c'est "déjà bien d'amener deux clubs français [Lyon et Monaco]" en demi-finales, "surtout que Monaco était une petite surprise, tous attendaient le PSG. Monaco arrive à se hisser parmi les quatre meilleurs clubs européens, c'est intéressant, il faut déjà se contenter de ça."

Le football français est en train de se reconstruire. Avec une nouvelle génération vue à la finale de la coupe d'Europe. Il faudra du temps. 

Dviv Bellion, directeur créatif du Red Star

à franceinfo

Stéphane Mandard, journaliste au Monde, y voit même un "net progrès par rapport aux années précédentes, où on stagnait en quart de finales avec le Paris-Saint-Germain." "On a un championnat qui devient de plus en plus agréable" a renchérit Bruno Salomon. "Des clubs se sont restructurés : Marseille, Lyon... qui tentent de revivre. Bordeaux tente de revenir. On a quand même des clubs qui font l'effort." 

Le Paris-Saint-Germain aura été le cache-misère d'un football français qui se remettait en état. 

Bruno Salomon

journaliste à France Bleu Paris

Une condition selon lui pour transformer l'essai : "Il faudra maintenant qu'à chaque fois qu'un club français va en Europa Ligue, il ait les mêmes objectifs que Lyon, qu'il ait envie d'aller en demi-finales, puis en finale." 

Pierre-Emerick Aubameyang au PSG ?

Alors qu’il s’apprête à boucler sa quatrième saison en Bundesliga, l’attaquant gabonais du Borussia Dortmund pourrait bien rebondir au PSG. Selon Le Parisien du jeudi 4 mai, Pierre-Emerick Aubameyang serait visé par le club de la capitale, après le buteur d’Arsenal Alexis Sanchez, avec qui les discussions s’annoncent compliquées en raison de la concurrence du Bayern Munich.

La direction du PSG aurait ainsi déjà pris contact avec les conseillers d’Aubameyang, tandis que Bild donne un contrat annuel de 12 millions d'euros. Quant aux indemnités de transfert, Le Parisien évoque la somme de 70 millions d’euros pour un joueur de 27 ans sous contrat avec Dortmund jusqu’en 2020.

Vous êtes à nouveau en ligne