Retraites : l'exécutif veut tenter de limiter l'impact de la grève du 5 décembre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est l'objectif du séminaire gouvernemental qui sera organisé dimanche à Matignon sur la réforme des retraites   

Edouard Philippe réunira ses ministres quatre jours avant la mobilisation tant redoutée. Un rendez-vous d'abord pour harmoniser la communication gouvernementale. Éviter les couacs, peaufiner les fameux "éléments de langage" avec cette martingale : présenter le futur texte comme une "réforme de justice sociale". Mais ce sera aussi un séminaire très opérationnel, alors que l'exécutif redoute un décembre noir comme en 1995. "Il faut s'assurer de la continuité des services publics" explique Matignon.  

"Éviter d’être passif"

Chaque ministre aura un rôle bien précis. À Jean-Baptiste Djebarri, le gros morceau : présenter un plan pour les transports. Agnès Buzyn devra s'assurer de l'accès aux soins et aux médicaments dans les hôpitaux. Jean-Michel Blanquer a pour mission de limiter les fermetures de classes, voire d'écoles. Christophe Castaner, d'anticiper le nombre de policiers grévistes pour assurer l'ordre républicain. Et "on incitera les entreprises au télétravail et les Français au co-voiturage", ajoute un conseiller d'Edouard Philippe qui résume l'état d'esprit du gouvernement : "Éviter d'être passif".

Vous êtes à nouveau en ligne