Pourquoi François Baroin ne dit pas publiquement qu'il n'est pas candidat à la présidentielle

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le maire de Troyes réserve son annonce aux seuls élus de droite pour l'instant.

Le maire de Troyes ne souhaitait pas en faire l'annonce avant les sénatoriales, pour ne pas brouiller la campagne des Républicains lors du renouvellement de la Chambre haute du Parlement. Mais il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle. Depuis une semaine, François Baroin multiplie les tête-à-tête, avec d’anciens ministres, d’actuels députés, ou des candidats putatifs, pour confirmer qu'il n'est pas candidat. Et expliquer les raisons qui le poussent à faire l'impasse sur 2022, une information révélée par le journal L'Opinion est confirmée à franceinfo par plusieurs cadres des Républicains.

A chacun de ces rendez-vous, l’ancien protégé de Jacques Chirac fait valoir un choix de vie. L’Elysée, ce n’est pas sa guerre. "Je n’en ai pas envie, a-t-il confié à un élu. Je suis très heureux dans ce que je suis, dans ce que je fais aujourd’hui". Le maire de Troyes dit aussi vouloir laisser la place à une nouvelle génération.

En retrait, pas en retraite

"Je l'ai trouvé serein, en paix avec lui-même", relate l’un de ses interlocuteurs. Dans les jours à venir, François Baroin poursuivra cette tournée auprès d’autres élus. "Il fait cela parce qu’il flippe pour son image, parce qu'on l'a traité de lâche et de fainéant", grince, amer, un ancien ministre.

Le président de l'Association des maires de France insiste sur un autre point : renoncer à 2022, ce n’est pas renoncer à la politique. A chaque rencontre, François Baroin dit qu’il "sera présent, qu’il participera au débat intellectuel et qu’il aidera à choisir le candidat de la droite." Un ancien ministre juge qu'il a même déjà commencé à envoyer des signaux.

"Faire le choix de ne pas prendre la parole publiquement parce que ce n'est pas le sujet qui intéresse les Français, et dire que ce serait presque indécent de focaliser sur son cas personnel alors qu'il y a une crise sanitaire et économique, c’est critiquer la façon de faire de Xavier Bertrand“, assure la même source. Car le président de la région Hauts-de-France, lui, répète son envie d’être candidat.

Vous êtes à nouveau en ligne