Municipales : Rachida Dati, reine du ring lors du "Grand débat" des candidats à Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Bilan du débat hier soir sur France Info entre les candidats aux municipales à Paris : Hidalgo fait du surplace, Buzyn décroche et Rachida Dati marque des points

La candidate LR était la championne des punchlines mardi soir, les phrases qui mettent K.O. Comme celle qu'elle a envoyée à Agnès Buzyn à propos des tractations déjà lancées par la candidate LREM pour le second tour. "On n'est pas à Koh Lanta là, c'est pas des alliances entre vous et à qui vous donnez le collier d'immunité. Je vais vous dire, c'est un déni de démocratie, c'est un mépris des Parisiens." Rachida Dati vexée que Marlène Schiappa, candidate sur les listes d’Agnès Buzyn dans le 14e arrondissement, ne veuille pas faire alliance avec elle. Pas enchantée non plus que son adversaire de La République en Marche essaye de séduire des maires LR dans plusieurs arrondissements. Pas évident de nouer une alliance de second tour sur ces bases.

En revanche, ça a roucoulé entre Cédric Villani et la maire sortante Anne Hidalgo. La socialiste essaye de ramener dans son camp l’écologiste David Belliard et le dissident de LREM, et elle est ouverte à toutes les bonnes idées. 

Villani : "Une idée est bonne ou pas, indépendamment du premier ou du second tour.."
Hidalgo : "Bien sûr, mais on ne va pas faire la négociation ici, Cédric !"

Il a beaucoup été cité par son prénom, Cédric Villani, ça ne lui a pas échappé, il est très courtisé : "Ce soir je reçois plein de compliments !"

Après les appels du pieds et les oeillades de la socialiste Anne Hidalgo, il y a eu les coups de coude d’Agnès Buzyn, nettements moins délicats.
Buzyn : "On en parlera peut-être après, mais il lui manque quelques morceaux au programme..."
Villani : "Vous voulez dire que votre programme est plus complet que le mien ?"
Buzyn : "Sur des aspects sociaux"
Villani : "Oh la la !"

Drôle de façon d’entamer des négociations de second tour. En revanche, entre les socialistes et les écologistes cela semble mieux engagé, si on en juge par ce qui s’est passé à la fin du débat dans les coulisses. Le premier adjoint d’Anne Hidalgo est venu féliciter David Belliard. Le candidat écologiste a répondu qu’il avait trouvé Anne Hidalgo "très bien".

Vous êtes à nouveau en ligne