Municipales et coronavirus : encore beaucoup de questions sans réponses

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Des masques de protection et du gel hydroalcoolique seront mis à disposition à l'entrée des bureaux de vote, indique l'Elysée. Pour le reste, le flou demeure...

Comment organiser le vote des municipales en prenant en compte l'épidémie de coronavirus ? Beaucoup d'interrogations sont à ce jour sans réponse de la part des autorités.

Et comme souvent, le diable est dans les détails. Les stylos d'émargement, par exemple, avec lesquels vous signez le registre juste après avoir voté. Quand il y a un risque d'épidémie, est-il bien raisonnable de donner le même stylo à tout le monde ? La question a été soulevée lors d'une réunion entre les services concernés du gouvernement, sans qu'une solution soit trouvée pour l'instant. Pas de détails non plus sur les masques et le gel hydroalcoolique placés à l'entrée des bureaux de vote : leur usage peut-il être rendu obligatoire ?

Autres questions : y aura-t-il suffisamment d'assesseurs, ces volontaires chargés d'assurer le bon déroulement du scrutin, qui justement vous font signer la liste d'émargement et tamponnent votre carte d'électeur ? Y aura-t-il des bureaux de vote aseptisés pour les personnes à l'isolement, comme l'a fait Israël il y a quelques jours pour ses législatives ?

"Les services du gouvernement gèrent l'urgence, pour eux les municipales sont encore loin", explique un conseiller ministériel. Encore loin... mais dans seulement 10 jours.

Vous êtes à nouveau en ligne