Le brief politique. Valls rassemble ses troupes en vue d'un éventuel soutien à Macron

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tandis que Benoît Hamon chute dans les sondages, Manuel Valls déjeune ce mardi avec sa garde rapprochée pour évoquer son éventuel soutien à Emmanuel Macron.

Manuel Valls passe beaucoup de coups de fils en ce moment, il consulte ses amis, il discute. Et pendant que le candidat Benoît Hamon chute dans les sondages, l'ancien Premier ministre réunit ses amis ce mardi 28 mars midi pour discuter d’un éventuel soutien à Emmanuel Macron. Chez les vallsistes, il y a deux camps : ceux qui prônent un ralliement avant le premier tour et ceux qui préférent rester neutres. D'après l’un de ses lieutenants, Manuel Valls n’a pas encore tranché. Cet élu explique ainsi qu’il y a plusieurs façons d’afficher un soutien, plus ou moins marquée. Manuel Valls reste prudent et veut conserver ses troupes pour peser après la présidentielle.

Marine Le Pen, elle, ne nommera pas sa nièce dans son gouvernement si elle est élue. C’est ce qu’elle a confié à des lectrices du magazine Femme actuelle. "La place de ma nièce ? Elle est députée, je ne lui dois rien. Le simple fait qu'elle soit ma nièce de toute façon poserait un problème. Elle est jeune, elle est assez raide, c'est vrai..." Et Marine Le Pen ajoute que Marion est inexpérimentée. Plein de gentillesse, donc, dans cette interview à Femme actuelle...

À suivre aujourd’hui

Pénélope Fillon sera devant les juges dans l’affaire des emplois présumés fictifs. Jean-Luc Mélenchon sera en visite dans la Somme. Emmanuel Macron tiendra de son côté une conférence de presse sur le renouvellement politique.

La note du brief

Un 13/20 pour Myriam El Khomri qui demande aux présidents de l’Assemblée et du Sénat de doter enfin les assistants parlementaires d’un vrai statut, la ministre du Travail leur a écrit pour réclamer un cadre pour définir les mission et le salaire de ces collaborateurs. 13/20 seulement parce qu’elle a attendu les affaires Fillon et Leroux pour se pencher sur le cas de ces salariés un peu particuliers.

Vous êtes à nouveau en ligne