Le brief politique. Valérie Pécresse doit rencontrer Laurent Wauquiez d’ici la fin de la semaine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Laurent Wauquiez devrait proposer un poste à Valérie Pécresse à la direction du parti. Celle-ci devrait refuser, sans pour autant quitter la direction du parti.

Ces deux-là ne se sont pas parlé depuis des mois : le nouveau patron des Républicains a téléphoné mardi 12 décembre à la présidente de la région Ile-de-France. Laurent Wauquiez devrait proposer à Valérie Pécresse un poste à la direction du parti, sans doute le Conseil national. Cette dernière devrait décliner, mais pas question pour elle de quitter Les Républicains pour autant. "On ne va pas lui laisser l’héritage de Gaulle", s’insurge la présidente de la région Ile-de-France. Pendant les quatre ans qui viennent, Valérie Pécresse va s’appuyer sur sa région et son mouvement "Libres" qui doit, selon elle, "servir d’aiguillon à droite". Son objectif, selon un ténor les Républicains, est d’imposer une primaire pour 2022. "Valérie Pécresse se dit qu’elle est jeune, explique cet élu. C’est une femme et elle est persuadée que c’est au tour d’une femme d’être présidente."

La note du brief

C’est un zéro pointé pour Jean-Jacques Urvoas, d'après le Canard enchaîné, l'ancien garde des Sceaux a transmis une note confidentielle à Thierry Solère sur l'enquête qui le visait pour fraude fiscale. Lors de l’entre-deux tours de la présidentielle, le ministre socialiste a ainsi envoyé la note via la messagerie cryptée Telegram. Personne n’aurait dû être au courant… Las : le député, étiqueté Les Républicains à l’époque, a copié le message sur un téléphone qui a été saisi par les enquêteurs en juin dernier…

Vous êtes à nouveau en ligne