Le brief politique. Une ministre contre le port du voile dans les assemblées d'élus

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jacqueline Gourault, la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités, se prononce contre le port du voile cette fois dans les assemblées d’élus 

Jacqueline Gourault aimerait que le voile soit interdit pour les visiteurs dans les assemblées ou siègent des élus comme c'est le cas au Sénat où le port du voile est interdit pendant les séances. C'est ce qu'elle a dit sur Public Sénat : "au nom du principe de laïcité je pense qu'il ne faut pas porter le voile dans les assemblées. Si le règlement suffit et s'il y a un accord entre les deux assemblées (Sénat et Assemblée nationale) je trouve que ça serait bien parce que légifèrer sans arrêt n'est pas toujours la solution".

La question du port du voile divise le gouvernement

La ligne de fracture est assez nette entre les ministres issus de la droite ou du centre, comme Jacqueline Gourault, et ceux qui viennent de la gauche. À droite, les opposants au port du voile lors des sorties scolaires. Dans le sillage de Jean-Michel Blanquer, il y a Gérald Darmanin et Bruno Le Maire qui explique en privé que si le gouvernement ne s’empare de ces sujets, la majorité perdra la prochaine présidentielle. De l’autre côté, il y a tous ceux qui ont été choqués par les propos du ministre de l’Éducation nationale, notamment des députés de l'aile gauche de LREM. Et dans ce camp-là, on trouve la porte parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et les ministres Cédric O, Julien Denormandie ou Christophe Castaner.

Vous êtes à nouveau en ligne